Les conduites de la station de dessalement

industrie Le groupe chinois China Geo-engineering corporation (CGEC) a remporté le projet de réalisation des conduites d’adduction de la station de dessalement de Chatt El-Hillal vers Dzioua, dans la wilaya d’Aïn Témouchent, selon une source provenant de l’Algérienne des eaux (ADE), pour un montant de près de 2,7 milliards de dinars (27 millions d’euros). Le groupe chinois s’est engagé à livrer ces conduites le 30 octobre 2008. Un réservoir de stockage d’eau de 50.000 m³ sera construit à Dzioua et sa livraison est programmée pour le 30 janvier 2009, selon l’ADE. D’une capacité de production de 200.000 m³ par jour, la station de dessalement de Chatt El-Hillal entrera en production en septembre prochain, selon les prévisions officielles.
Elle alimentera les wilayas d’Oran et d’Aïn Témouchent. L’Algérie mise sur le dessalement de l’eau de mer pour remédier au manque d’eau potable. Treize nouvelles stations de dessalement de l’eau de mer seront réalisées d’ici 2013, la majorité dans la région Ouest, la plus touchée par la sécheresse et la plus pauvre du pays en matière de ressources hydriques conventionnelles. Plus de cinq usines de dessalement de l’eau de mer sont fonctionnelles à présent en Algérie.

Source :Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman