Les enfants cobayes des classes préparatoires

Les directives du ministre de l’Education nationale, relatives aux classes préparatoires qui représentent le premier pas de la vie scolaire de l’enfant, qui font que ces classes seront obligatoires et pour tous les enfants âgés de cinq ans au plus, n’ont malheureusement pas été appliquées à la lettre à Aïn Témouchent, puisque plusieurs enfants répondant aux normes ne seront pas pris en charge par plusieurs écoles du territoire de la wilaya, qui n’ont pas bénéficié de classes préparatoires, laissant les parents dans un grand émoi. Quelques parents ont fait savoir qu’ils ont des enfants âgés, dès cette rentrée scolaire, de plus de cinq ans et sept, huit et neuf mois, c’est-à-dire presque six ans. Dans ce cas, s’ils n’entrent pas cette saison, ils auront la prochaine rentrée scolaire, presque sept ans, ce qui est injuste pour eux. L’autre problème qui s’est posé, en cette rentrée scolaire, est celui des postes budgétaires très insuffisants et parfois inexistants pour les enseignants des classes préparatoires.
Devant ce fait accompli et répondant aux exigences du ministre de l’Education nationale, d’ouvrir, dans chaque école primaire, une classe préparatoire, la Direction de l’éducation nationale de la wilaya d’Aïn Témouchent, avait opté pour affecter des diplômés universitaires dans le cadre du pré emploi, une solution que la direction qualifie de prioritaire pour prendre en charge les enfants du pré scolaire. Cependant, les parents soucieux de l’avenir de leurs enfants, ne l’entendent pas de cette oreille et disent que leurs enfants seront des cobayes pour des enseignants sans aucune expérience pédagogique, et préfèrent à leur place des instituteurs titulaires pour une meilleure prise en charge. A ce titre, un concours de recrutement s’impose pour faire taire ces parents soucieux, mais la direction a fait savoir que les concours ne se feront, cette année, que pour le palier secondaire.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman