Les entreprises du bâtiment sous les feux de la rampe

batimentA l’issue du regroupement régional qu’a présidé, ces derniers temps, M. Noureddine Moussa, les responsables des DUC, DLEP, OPGI, bureaux d’études de la région ouest, ont été invités à redoubler d’effort pour réceptionner et livrer le maximum de logements du quinquennal 2005-2009. L’année 2008 étant considérée comme une période charnière où tous les opérateurs et promoteurs sont, désormais, sous les feux de la rampe. La wilaya d’Aïn Témouchent a les yeux braqués sur le POS sud-est II où seront injectés 1.500 logements LSP dont 140 attribués à l’OPGI. Pratiquement les premiers responsables de la wilaya font de la réussite de ce programme, leur carte de visite, notamment, après les recommandations prises par le ministre de l’Habitat, lors du dernier regroupement.
Les autorités accordent, également, beaucoup d’intérêt au déroulement et à l’évolution du programme de logements et au campus universitaire. Déjà pour ce programme qui devait être lancé à la fin 2007, pas moins de 240 postulants sont inscrits à l’OPGI d’Aïn Témouchent,avait souligné le directeur de l’office, lors d’une rencontre avec la presse, en décembre dernier. Le coût global de cette opération est estimée à 236.880.000 DA dont 70.000.000 de DA, sous forme d’aides de la CNL. Toutefois, cette estimation est provisoire, note la même source d’information. Ce qu’il y a lieu de préciser dans ce cadre et qu’il faut impérativement faire aboutir sans faille et dans les délais, ce sont les études géotechniques, après avoir effectué celles relatives à la topographie et au cadastre. Aussi le transfert de propriété et l’acquisition des terrains doivent être finalisés pour les 710 unités, notamment pour les 350 logements qui nécessitent une régularisation (terrains appartenant à des EAI et EAC). Cependant pour ce qui est du programme d’urgence (spécial) au nombre de 3.400 logements, un état de rapprochement avec la banque BADR Oran a permis de vérifier les situations d’engagement et de paiement, un état utile pour faire la part des choses des deux lots composés de 1.900 et 1.500 logements. Par ailleurs, des affaires contentieuses passées devant la justice ont retardé la clôture du programme.

Source : Le Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman