Les moustiques «mobilisent» les moyens de lutte

moustiqueHospitaliser un malade est une nécessité d’extrême urgence que décide le médecin traitant. Et l’hospitalisation doit l’être pour rétablir sa santé avec le plus grand soin possible et le moins de frais aussi, selon la pathologie à traiter. Ces derniers temps, les pavillons de médecine de l’hôpital Ahmed Medaghri d’Aïn Témouchent semblent envahis, le soir, par les moustiques causant des nuisances, et non des moindres, aux patients notamment ceux opérés ou en situation de réanimation. Personne ne veut être dans un tel cas et d’aucuns ignorent les désagréments causés surtout le soir et pendant toute la nuit. L’on comprend aisément que la campagne anti-larvaire n’a pas été menée bien comme il faut et dans les délais.
Et, s’agissant de volatiles errants, tout l’environnement de l’hôpital Ahmed Medaghri est concerné par la lutte anti-larvaire car le mieux indiqué est d’opérer des actions communes dans la même période par tous les opérateurs de l’environnement de l’hôpital. Et ce n’est que de cette façon que les opérations entreprises aient leurs effets escomptés. Interrogé par nos soins, le directeur de l’établissement hospitalier avoue que le problème des moustiques n’est pas spécifique à une zone donnée mais il est vécu partout à travers le territoire national. Cependant, il a tenu à préciser que présentement des actions de désherbage, d’élagage et de nettoiement sont entreprises par les services habilités de l’hôpital. Faire intervenir une entreprise spécialisée comme par le passé, note-t-il, coûte très cher et il est motivé pour réhabiliter le service quitte à doter le personnel à charge de cette tâche de moyens appropriés et d’équipements adaptables.
A la tête de l’hôpital depuis peu, le nouveau directeur semble attacher beaucoup d’importance à ce problème d’autant plus qu’il devient une préoccupation quotidienne des malades et des visiteurs d’une part, mais aussi du corps médical qui veille sur la santé des patients d’autre part. La lutte contre les moustiques est un module qui concerne plusieurs parties car il s’agit de la santé publique des citoyens qu’il faut préserver à tout prix.

Source : Quotidien-Oran

2 Comments

  1. garcia dit :

    j’ai encore gravé dans ma mémoire
    une affiche placardée sur la porte de la classe*
    ou l’on pouvait lire en grosses lettres
    TUE le moustique SINON le moustique te TUERA
    1948/2008 60 ans aprés toujours d’actualité

    *classe PINEDA ecole de la mairie (si quelqu’un s’en souvient)
    un Témouchentois nostalgique de sa ville natale

    Répondre
  2. Boukabouya Mohamed dit :

    Salut Garcia
    Je vois qu’à travers tes commentaires,tu partages le même amour que tous les témouchentois pour cette bonne ville de Témouchent et celà me touche beaucoup
    Pour revenir à l’article ci-dessus,je dois dire que le service d’hygiène de la commune pulvérise des insecticides pour éradiquer les foyers de moustiques mais ceci seulement à l’approche des grandes chaleurs et celà est insuffisant.Ce qu’il faudrait faire à mon humble avis c’est de procéder au nettoyage des caves de la cité Méziane Mohamed par les responsables concernés où les eaux stagnantes deviennent de vraies « maternelles  » pour les larves qui, dès leur éclosion, envahissent les appartements de la cité et les pavillons de l’hôpital qui se trouve à proximité, incommodant habitants et malades En un mot pour veiller sur la santé de la population tous les secteurs doivent conjuguer leurs efforts pour éradiquer ce phénomène et rendre le sommeil nocturne plus paisible

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman