Les préparatifs de la saison estivale

La direction de la protection civile (PC) de la wilaya d’Ain Témouchent s’efforce de compenser son manque de matériel performant, en renforçant en moyens humains la surveillance des 20 plages où seront répartis pas moins de 525 secouristes et autres agents. Dans cette optique, la direction de wilaya de la PC a recruté dans un premier temps par voie de concours 483 surveillants de baignade, qui seront affectés au niveau des 20 plages autorisées à la baignade, où ils seront encadrés par leurs 42 collègues permanents, exerçant au sein de la protection civile. A signaler que ces équipes commenceront leur journée à 07h00 pour ne la terminer qu’à 19h00, et cela, tous les jours de la semaine. Les effectifs seront répartis en fonction de l’importance de la fréquentation des plages retenues. A signaler, qu’il reste 9 autres plages non autorisées à la baignade et qui ne sont pas comprises dans la zone de surveillance, ce qui explique les 7 décès survenus l’année écoulée au niveau de ces plages privées de toute surveillance et qui sont même signalée par des plaques d’interdiction. Pourtant, nombreux sont les kamikazes à passer outre ces interdictions, au risque de le payer de leur vie. Par ailleurs, si les plages témouchentoises ont accueilli en 2008 quelque 5 millions d’estivants, dont les seules plages de Rachgoun, Madrid et Béni-Saf ont drainé la grande partie, qu’en sera-t-il cette année, quand on sait que le Ramadhan tombera au début du mois d’août?…
Pour rappel, la protection civile a effectué 4.130 interventions en 2008, ce qui a permis de soigner sur place 63 baigneurs en danger et d’évacuer 60 autres vers les urgences des hôpitaux. Enfin, 4 décès par noyades ont été déplorés en dehors des horaires de surveillance sur les plages autorisées à la baignade et 7 décès au niveau des non surveillées.

Source : Voix-Oranie

One Comment

  1. D.N dit :

    Messieurs les Directeurs du tourisme ainsi que de l’environnement devraient regarder le documentaire HOME pour les décisions désastreuses concernants les plages de la wilaya d’ain-temouchent, sans oublier également les responsables de la wilaya de tremcen pour avoir dénaturer les sites historiques de honaine

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman