Les soucis de Dar El-Ihsan

En cette période hivernale caractérisée par un froid glacial, Dar El-Ihsan l’association des personnes âgées, sise à Sidi Saïd, peine continuellement pour restaurer ses pensionnaires et les personnes en difficultés dont principalement les sans domicile fixe (SDF). Le représentant de l’association vient de saisir son responsable hiérarchique, le président de l’ANPA, dont le siège social est à Blida, pour lui faire part des problèmes rencontrés dans la prise en charge effective des pensionnaires. Faute de moyens financiers, note-t-il l’association Dar El-Ihsan se contente d’un repas chaud le jour, desservi pour plus de 180 personnes dont 40% au moins de l’effectif sont des SDF. Cette doléance au cœur de l’hiver est un signal d’alarme exprimé de cette manière. Elle mérite une attention particulière et suscite un intérêt pour tout l’environnement socio-administratif en mesure d’apporter contribution et assistance en pareille situation et dans des conditions climatiques similaires. Le président de Dar El-Ihsan se dit assez préoccupé car en l’espace de 6 mois il a transmis trois correspondances à l’APW, deux autres à la direction de l’action sociale (DAS) et une autre encore au ministère de la Solidarité nationale, son souhait est de voir ces instances électives et territoriales agir en conséquence pour lui prêter assistance en ces moments difficiles. Contacté par nos soins, le P/APW d’ Aïn-Témouchent nous a fait savoir que Dar El-Ihsan a eu une aide destinée à payer des factures d’électricité et autre mais selon le représentant de l’association ça fait plus de trois ans qu’il l’a reçue et pas durant ce mandat électif où il est à la tête de l’assemblée populaire élective. Cependant le P/APW n’a pas hésité à mentionner que ses services vont inviter le président de Dar El-Ihsan pour étudier les possibilités d’octroi d’aides à celle-ci. Cependant, le nouveau directeur de la DAS était en réunion l’après-midi de ce lundi et n’ a pu être contacté pour de plus amples éclaircissements à même de connaître sa position et c’est grâce aux bienfaiteurs que ces responsables tiennent bon. Le fonds de la zaket peut également contribuer au soulagement de l’association en cette période cruciale.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman