Les transporteurs persistent et signent

Pour la seconde journée consécutive, les transporteurs publics entre cars, bus, minibus et taxis, poursuivent leur grève qui s’étalera, selon un de leur délégués, su une durée de quatre jours. Cette paralysie dans le transport avait porté atteinte notamment aux nombreux fonctionnaires et étudiants dont plusieurs d’entre eux ont préféré ne pas se rendre à leur travail ou à leur lieu d’étude. D’autres ont loué des clandestins pour éviter une retenue sur leur salaire. Le directeur du transport de la wilaya d’Aïn Témouchent qualifie cette grève d’illégale, du fait que sa direction n’avait reçu aucun préavis de grève de la part du comité des différents transporteurs activant au sein de la wilaya d’Aïn Témouchent, tout en exigeant des transporteurs de reprendre service, puisque leur manière de procéder est irréfléchie.
Cette grève avait pour but de faire face au nouveau code de la route qui était entré en application, il y a quelques jours et qui n’arrange absolument pas les affaires des transporteurs opposés à de tels obstacles, selon eux, qui n’aident ni les transporteurs et encore moins les voyageurs.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman