Les trésors des khizanate d’Adrar exposés

La maison de la culture d’Aïn Témouchent abrite une exposition sur les manuscrits de la wilaya d’Adrar. L’association des études et recherches historiques de la wilaya d’Adrar a entamé une vaste opération de recensement et de restauration des manuscrits récupérés auprès des familles particulières. Comme le rappelle Koudid Abdelali, le directeur de la maison de culture, le manuscrit a joué un grand rôle dans la propagation du savoir de la culture arabe et de la religion musulman pendant des siècles du VIIe au XVIe siècles, en citant El-Yagoubi, El-Bekri et Ibn Khaldoun. Selon toujours notre interlocuteur, «la terre du grand Toriat posséda 27.000 manuscrits, malheureusement 7.000 seulement ont été sauvés in extremis du pillage, du vol et de la déperdition et répartis à travers les 32 khizanate (bibliothèque localement)».
«Il aura fallu, dit-il, l’année 2006, pour voir l’inauguration du centre national des manuscrits dans la ville d’Adrar.» Il est à noter que ces manuscrits traitent des sujets de religion (interprétation du Coran et du Hadith), d’astronomie et autres d’agriculture. Les trois prestigieuses Khizanate (bibliothèque) se trouvent dans les Ksour de Tamentit, Inzegmir et Melouka.
Il est aussi question d’autres ouvrages dits Nawazil, traitant du système de Foggaras destinés à la gestion des eaux de puits selon un régime équitable entre les agriculteurs et la population habitant les Ksour.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman