L’étanchéité au menu des critiques des élus

ecole temouchentPourquoi le problème de l’étanchéité des établissements scolaires et autres équipements publics d’une manière général fait défaut ? S’agit-il d’une mauvaise réalisation des salles ? Cela a-t-il une quelconque liaison avec les matériaux de construction usités ? Est-ce une question de dosage du béton ? Est-ce aussi la forme de pente qui n’est pas bien faite ? Ou bien le problème est ailleurs et qu’il faut revoir la technique usitée ? L’on martèle les lecteurs par ce panier d’interrogations et à travers eux, l’on incite les spécialistes du domaine à se pencher sur cette problématique devenue à la longue un casse-tête, chaque fois que l’on enregistre des précipitations pluviométriques.
L’an dernier des élus de l’APW d’Aïn Témouchent ont, durant au moins deux sessions plénières, évoqué le problème de l’étanchéité au niveau des établissements scolaires, une école primaire a été citée particulièrement car, l’étanchéité a été refaite deux fois mais en vain. Il est inutile de montrer les grandes tracasseries qu’éprouvent les élèves et les enseignants en temps pluvieux. Même des résidences, des lycées (Aïn El-Arbaa), des bâtiments et des administrations font partie de ce lot d’équipements publics connaissant ce genre de problème. Refaire de bout en bout l’étanchéité pour deux ou trois E.P est à la limite acceptable mais quand cela prend des proportions dépassant cet échantillon cela devient une réelle préoccupation, car c’est le trésor public qui en paye l’ardoise doublement. Parfois, l’on est tenté d’écouter l’opinion publique et de faire des constats amers.
L’opinion fait un parallèle entre ce que réalise les particuliers et les secteurs habilités. Cette constatation a été faite par un élu APW l’an dernier qui a posé la question suivante : pourquoi les dalles des écoles fuient et celles réalisées par des particuliers (logements propres) sont étanches ? L’on s’autorise à épouser ce genre de questions et l’on est contraint à la limite d’y croire quand on est devant les exemples qui crèvent les yeux. L’idée de faire des toitures inclinées est une solution technique adoptée pour les bâtiments à plusieurs étages, elle règle quasiment le problème d’étanchéité. Mais la question demeure toujours posée pour les écoles et les lycées ainsi que les administrations. Faut-il revoir toute la technique usitée ? Là est la question. l’on est poussé à épouser cette thèse et enfin, il revient aux spécialistes de se prononcer pourvu que les tracasseries cessent une fois pour toute.

source : Le Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman