Lutte contre les risques de MTH

La commune d’Aïn Témouchent vient de lancer une grande opération de lutte contre les points noirs porteurs de risques de maladies à transmission hydrique (MTH), 4,7 milliards étant débloqués pour des corrections de réseaux AEP et assainissement. Auparavant, le BHIC de la ville de Témouchent avait été instruit pour procéder à des tournées d’inspection au niveau de tout le tissu urbain et recenser tous les points noirs porteurs de danger de contamination. Cette opération qui a duré plus d’un mois, a permis de recenser tous les conduites AEP et d’assainissement, surtout celles datant de l’ère coloniale, pour les remplacer par d’autres conduites, en fonte pour l’AEP et en fibrociment pour l’assainissement. C’est ainsi que 13 quartiers seront touchés par l’opération AEP et 11 autres où les conduites d’assainissement laissent échapper des eaux usées verront leurs conduites d’évacuation changées.
Parmi eux, les plus touchés, comme Haï Zitoun, Haï Moulay, Sidi Saïd, la cité de 317 Logts, la cité des Jardins, Haï 5 Juillet, la cité policière et bien d’autres. Dans le même sillage, l’APC a fait appel à 13 entreprises pour les opération AEP et 11 autres pour l’assainissement, afin de terminer au plus vite, avant les pluies automnales. Les travaux étant déjà lancés, leur taux d’avancement se situerait entre 80 et 90%, ils devraient être achevés avant la fin du mois de septembre courant, apprend-on. Enfin l’opération AEP aura coûté 2,5 milliards de cts, tandis que celle touchant à l’assainissement est revenue à 2,2 milliards de cts, soit une enveloppe globale de 4,7 milliards.

Source: Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman