Maison de la Culture d’Aïn Témouchent

theatreLe public témouchentois était au rendez-vous, mardi dernier en soirée avec le quatrième art à la salle des spectacles de la Maison de la Culture d’Aîn Témouchent. Cette fois-ci, le théâtre régional de Constantine a présenté une pièce théâtrale intitulée «El Hawat Oual Kasr», «Le pêcheur et le palais» une œuvre du romancier algérien Tahar Ouettar avec une adaptation pour le théâtre par Azzeddine Abbar et la mise en scène est revenue à Abdelhalim Rahmane. L’histoire présentée dans cette pièce théâtrale relate les péripéties d’un roi qui selon les rumeurs véhiculées dans l’enceinte de la cité, fut kidnappé.
Mais le pêcheur avait appris plus tard que le roi menait une vie tranquille et que les rumeurs étaient infondées. Le pêcheur essaie donc d’offrir un présent au souverain. Ce cadeau, un poisson qui était une espèce de sirène. Mais comment s’approcher du roi? Là commence le marathon et le suspens car personne dans la cité n’avait osé le faire auparavant. Mais malgré tout, le pêcheur réussira même s’il le fera cahin-caha. Les comédiens chevronnés, Allaoua et Tayeb Dhimi qui avaient incarné les protagonistes du conte, ont impeccablement rempli leurs rôles.
Toutefois, le contenu du texte paraissait en déphasage avec la vie quotidienne des Algériens. Certains spectateurs l’ont même comparé à un conte des mille et une nuits. Les personnages, selon les critiques, n’avaient pas pu attiré le public pour suivre avec engouement les rôles, c’était une fin close. Durant toute la durée du spectacle, simple et sans aucun suspens, les actes de la mise en scène était considérée techniquement tout juste moyens.

source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman