Moins de 4,2 millions d’estivants

Contrairement aux prévisions optimistes affichées à la veille de la saison estivale, les plages de la côte témouchentoise ont enregistré, depuis le 1er juin à ce jour, moins de 4,2 millions d’estivants, d’après la direction de la protection civile qui fait également état de 2.123 sorties et de 153 foyers de feu circonscrits. La direction de la pro-tection civile de la wilaya d’Aïn Témouchent a dressé son bilan d’activité s’articulant autour de deux axes principaux en cette période estivale écoulée, à savoir la surveillance des plages et des baignades, ainsi que la lutte contre les incendies de forêts et de récoltes.
S’agissant du premier axe, les 20 plages ouvertes à la baignade le long de la côte Témouchentoise, n’ont accueilli que 4.185.880 estivants, selon la même source. De leur côté, les agents de la protection civile ont effectué 2.123 sorties, les plus nombreuses étant enregistrées au niveau des plages de Rechgoun I avec 357 interventions et Rechgoun II avec 391. Les baigneurs (hommes) secourus représentent les 47,43% des personnes assistées et transférées vers les centres de soins, suivis des petits garçons dans une proportion de 27,41%, de femmes et autres jeunes filles avec 17,85% et enfin des petites filles qui ferment la marche avec 7,31% des actions de sauvetage. Ce faisant, aucun décès par noyade n’a été heureusement relevé depuis l’ouverture de la période estivale. A signaler que le pompon revient cette année aux nouvelles plages autorisées de Malouse et Wardania, où aucune intervention de secours n’a été enregistrée à ce jour.
Dans le cadre de la lutte contre les incendies, 153 foyers de feu ont pu calciner plus de 06ha de forêts, dont 05 dans la seule forêt de M’saïd, 112 autres d’herbes sèches, roseaux et autres broussailles, alors que 7,5 ha d’alfa ont été la proie des flammes. Quant aux récoltes agricoles touchées par le feu, les pertes déclarées sont aussi importantes, en raison du non-respect des mesures préventives prônées par la protection civile au début de l’été.
C’est ce qui a valu aux fellahs, la perte de 18,2 ha de blé et 94 ha d’orge, la commune de Tamazourah se distinguant, à elle seule, par la perte de 39 ha de blé et d’orge. Dans le même sillage ont été également perdus 06 sacs d’orge stocké, 01 ha de pois chiches, 16 ruches, 4.197 bottes de foin et 700 autres de fourrages. L’arboriculture n’a guère été épargnée non plus, puisqu’on enregistre la perte de 84 oliviers, 18 figuiers, 09 palmiers et 01 amandier. Cependant, aucune perte humaine n’est heureusement à déplorer, et ce, à travers les 28 communes de la wilaya.

source: voix-l’oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman