NAFTAL au secours des démunis

Les lieux sont propres et bien entretenus. Le foyer des personnes âgées d’Aïn Témouchent, contrairement aux années précédentes où il organisait lui-même la traditionnelle «Meïda» du Ramadhan, a prêté son agréable cadre aux oeuvres régionales de NAFTAL qui a pris l’initiative de servir des repas chauds aux personnes sans ressources. C’est ainsi que depuis le début du carême, la cantine du foyer accueille des dizaines de jeûneurs ravis de l’aubaine. Supervisée quotidiennement par un délégué de l’entreprise qui veille au grain, l’opération se déroule dans de bonnes conditions sauf qu’au départ, le manque d’information sa influé sur le nombre mais le bouche-à-oreille a permis de drainer par la suite de nombreux nécessiteux pour la plupart des chômeurs.
Les convives prennent leur repas sur place et c’est ce qui explique l’absence de chaîne car auparavant, lorsque le comité du foyer pilotait avec ses propres moyens la campagne «Ramadhan», la majorité des bénéficiaires préféraient emporter chez eux le repas. Naftal a opté, pour se part et sans restriction aucune, pour le service à table. Ce qui est une bonne chose dans la mesure où seuls les véritables démunis peuvent se restaurer sur les lieux. L’équipe des cuisiniers et serveurs composée essentiellement de femmes commence tôt le matin pour être au rendez-vous à l’heure fixe du Ftour. Le menu offert n’a rien à envier à celui proposé dans les restaurants professionnels. Les plats sont variés et riches : hors d’oeuvre en entrée, une chorba ou hrira tadjine rehaussée de viande ou de poulet, lait, dates, limonades, Chamia, eau minérale à volonté et dessert. Il faut croire que Naftal a mis les bouchées doubles pour satisfaire cette frange de la société. Ce sont donc près de 200 repas servis dans des plateaux qui attendent chaque jour durant le mois de Ramadhan la population dans le besoin. Toute personne qui se présente pour manger est prise en charge. «Le restaurant est ouvert à tout le monde sans exclusive», affirme un responsable. Situé au coeur de Sidi Saïd, dans un endroit discret, le foyer d’accueil a l’avantage de protéger des regards ceux et celles qui craignent pour leur fierté. En dépit de sa position beaucoup de personnes certainement privées du minimum hésitent à franchir le pas.
Il reste que l’élan caritatif de Naftal en ce mois sacré est une excellente initiative. Et c’est le foyer pour personnes âgées qui, au final, réalise une bonne affaire puisque Naftal a décidé entre autres de céder une des deux fontaines fraîches mises à la disposition des pensionnaires.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman