Ne pas verser dans le défaitisme

Pour le CRT, le calvaire continue. Occupant une inhabituelle dernière place au tableau de classement, les «rouge et blanc» continuent, au grand dam de leurs fidèles supporters, à broyer du noir. Avec un seul maigre point au compteur, les camarades de l’attaquant Benamar courent toujours après un premier succès pour tenter de vaincre ce signe indien qui hante l’esprit des Témouchentois depuis le début de cette saison. Pour en revenir au dernier match perdu au complexe sportif «Omar Oucief» face à un SAM qui, faut-il le souligner, n’avait rien d’un foudre de guerre, le Chabab, dans ses petits souliers, a eu beaucoup de mal à museler son adversaire du jour. Acceptant de se faire malmener par des équipes quelconques, le CRT est devenu désormais la cible privilégiée des formations en quête de rachat. Le constat est accablant et la situation est plus grave qu’on le pense. Le Chabab se retrouve, à l’issue de la 6e journée, au bord du précipice. Complètement dépité par la situation qui prévaut aujourd’hui au sein du CRT, le coach Drid, visiblement abattu suite à l’échec des plus cuisants subi face au SAM, n’a pas manqué d’exprimer son inquiétude quant à l’avenir du onze cher au regretté Siki.
«Désormais, nous sommes conscients de l’ampleur de notre responsabilité. Après cette défaite, notre tâche s’est compliquée davantage. Franchement, je ne sais pas vraiment quel remède pourrait soulager pour le moment le CRT, mais je crois qu’il est grand temps de secouer le cocotier en pensant à rajeunir l’équipe. Comme vous avez pu le constater en seconde période devant le Sari, les jeunes éléments à qui nous avons fait confiance ont entièrement donné satisfaction. Nous comptons examiner minutieusement cette question et nous prendrons à tête reposée les décisions qui s’imposent. Certes, notre mission est très difficile, mais je n’admets en aucun cas de verser dans le défaitisme. A lui seul, Drid n’a pas de baguette magique pour redresser la barre. Aujourd’hui, le Chabab a besoin de réunir toutes ses forces, sachant que le salut viendra des efforts conjugués de tous», a-t-il expliqué.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman