Nouvelle grève à la Viti-Coop

raisinLes travailleurs de la coopérative vitivinicole (Vitti-Coop) d’Aïn Témouchent, ont entamé une grève qu’ils annoncent illimitée cette fois, à compter du 27 mai écoulé. Selon le PV de réunion remis à la presse, ils réclament la revalorisation de leurs salaires, qui selon eux, n’ont pas été revus depuis l’année 2003, ainsi que la revue à la hausse des primes de panier et de la femme au foyer. Dans le même sillage, ils déplorent l’absence d’un dialogue serein et constructif entre le partenaire social (syndicat de l’entreprise) et le gérant de la Viti-Coop.
Quant aux délégués des œuvres sociales, ils se disent privés du moindre local de travail. De leur côté, les membres du syndicat demandent la révision des contrats de location des caves, et ce, en parfait accord avec les fellahs, conditionné à l’avis du syndicat.
Par voie de conséquence, ils souhaitent également l’augmentation du coût de la prestation de service de la vinification, pour la porter à 600 Da le quintal. Pour une meilleure gestion dans la transparence, la section syndicale estime nécessaire que tout partenaire de la Viti-Coop remette un rapport d’activité quotidien, pour information, à la direction gérante de cette coopérative. Aux dires des syndicalistes, seules quatre (04) caves sont louées et les chiffres d’affaires réalisés sont restés ignorés jusqu’à ce jour. Enfin, les grévistes s’interrogent si vraiment la coopérative leur appartient ou si elle doit revenir à d’autres groupes occultes restés dans l’ombre.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman