Nouvelles priorités à l’Education

Le nouveau locataire de la direction de l’Education (DE), Monsieur Bechelagham Yahia occupait le même poste de responsabilité dans la wilaya de Relizane. Son prédécesseur, Monsieur Cherahbile est resté à la tête de la D.E de la wilaya d’Aïn Témouchent 18 mois. Son affectation est tombée en pleine crise, caractérisée de séries de grèves, qu’a connue le secteur de l’Education. Il est tombé dans le jeu des clans à tel point que plusieurs communiqués syndicaux remis à la presse à l’époque l’accusaient de toutes les tares. Aujourd’hui Cherahbile est à Relizane et beaucoup d’observateurs pensent qu’il s’agit d’un arrangement qui convient pour les deux directeurs. Installé dans ses nouvelles fonctions le 26 août passé, Monsieur Bechelagham Yahia a voulu s’entretenir avec la presse pour une première mise en relation, une rencontre nécessaire pour donner les grands axes qu’il entend mener pour sortir le secteur de la situation actuelle caractérisé par des résultats négatifs aux examens du BEM. Alors que l’année d’avant il a occupé la 3ème place à l’échelle nationale cette année, le secteur de la D.E à Aïn Témouchent est descendu au 20ème rang. C’est probablement, la cause essentielle qui a fait précipiter son départ et qui a été un alibi assez solide qui a usité une grande partie des mécontents devenus assez nombreux parce que l’ex-locataire n’a pas su comment gérer une situation assez conflictuelle. Cependant monsieur Bechelaghem veut partir sur une base solide et propose un diagnostic des aspects pédagogiques à même de décrypter les points noirs à l’origine de cette régression. Tout est à son avantage, mais il est utile d’élargir le champ de concertation et aller jusqu’au dernier échelon en mesure de fournir un enseignement de valeur dans le cadre de l’étude diagnostic.
Mais le diagnostic ne doit pas être confié à ceux qui auraient été la cause principale de la régression. Par ailleurs, le D.E vient d’installer des commissions à son niveau pour étudier les doléances des élèves, des parents d’élèves et des enseignants qui n’avaient même pas le droit de s’adresser aux responsables et au directeur.Ce second pas montre que monsieur Bechelaghem veut travailler dans la transparence et c’est un honneur pour tout cadre intègre et dévoué. En outre, notre orateur a jugé que des pratiques devaient être bannies. Il faisait allusion à certaines décisions prises au détriment des élèves ayant la possibilité de doubler et que les conseils d’établissement appliquaient à la lettre. Ainsi les échecs scolaires constatés au niveau du moyen seront revus à la baisse grâce aux nouvelles mesures et directives arrêtées par ses soins. S’agissant de l’enseignement préparatoire, monsieur Bechelaghem entend l’élargir à l’ensemble des écoles primaires si toutefois les moyens seront disponibles mais dit-il cela n’est point une obligation.

Source : Quotidien-Oran

3 Comments

  1. tmch dit :

    Bonne rentrée scolaire à toute la famliie enseignante Bonne fin de Ramadan et bonne et heureuse fête de l’Aïd à tous les Témouchentois

    Répondre
  2. madani dit :

    quoi que puisse les uns et les autres Mr CHERHABILE a mis un terme aux privilèges.dommage pour un homme qui fut entouré de gens malhonnetes.

    Répondre
  3. madani dit :

    Je demande aux responsables de l’apc de bien vouloir vititer le jardin publique.Il est devenu une décharge . :oops:

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman