ONVIT-Le mandat de l’ancien bureau ayant expiré

placeteL’organisation nationale des victimes du terrorisme (ONVIT) a organisé, jeudi dernier, à la salle des spectacles de la Maison de la Culture, une assemblée générale pour l’élection d’un bureau et de son secrétaire général, qui activeront à l’échelle de la wilaya d’Ain Témouchent. A cette occasion, quelque 300 personnes, victimes du terrorisme, dont 40 femmes, étaient au rendez-vous, présidé par les deux émissaires de la présidente de l’organisation, MM. Habib Attou et Chaouch Termidi, tous les deux membres du bureau national. Le débat s’est engagé de la manière la plus démocratique qui soit, sauf que la plupart des intervenants ignorent le règlement intérieur de l’ONVIT et son statut. Cela ne les a pas empêchés de réclamer la hausse des pensions versées, des logements, du travail et le droit au respect auprès des administrations concernées.
Une rivalité inusitée était remarquée entre les blessés et/ou handicapés d’un côté, et les ayants droit (ascendants, descendants ou latéraux) des victimes de l’autre côté, chacun voulant monopoliser à son profit la représentativité du bureau ONVIT de la wilaya d’Ain Témouchent.
A l’unanimité, les victimes ont confirmé la défaillance du bureau sortant, dont le mandat est expiré depuis 2005, selon son S/G M. Gacem. Dans le but d’apaiser l’atmosphère bouillonnante, M. Habib Attou a bien touché le fond du problème, en répondant: «Les victimes du terrorisme sont comme tous les autres Algériens et l’organisation est là pour prendre en considération leurs préoccupations. Mme Flici, poursuit-il, a déposé au niveau de l’APN, un ensemble de revendications, dont la création d’une direction au niveau de chaque wilaya, similaire à celle des Moudjahidine. Par contre, l’ONVIT ne supprimera pas le terme «terrorisme» de son appellation, pour bien montrer, que nous sommes pour la réconciliation, sans pour autant oublier ce qu’ont causé les terroristes à l’Algérie, à nos parents et à nos enfants». Selon le S/G de wilaya de l’ONVIT, la wilaya d’Ain Témouchent enregistre 520 victimes du terrorisme et toutes les accusations entendues çà et là ne sont pas fondées, si l’on se réfère à la mission de l’ONVIT.
Enfin, les victimes de chaque daïra ont élu, à main levée, un seul délégué appelé à les représenter, à l’exception de Ain Témouchent, qui sera représentée par deux délégués, soit en tout 9 membres, qui s’associeront aux 04 membres du bureau sortant et membres du conseil national. Donc, ces 13 membres s’expliqueront plus tard, pour désigner un SG pour la wilaya d’Ain Temouchent, après avoir remis les pièces administratives requises, dont la carte d’adhésion pour l’année 2008.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman