Opérations coup-de-poing des services de sécurité

gendarmeLes barrages mixtes (gendarmerie/police) ont porté leurs fruits ces derniers temps dans la wilaya de Aïn-Témouchent. Des estivants rencontrés tard avant-hier, alors qu’ils quittaient les plages de Chatt El-Hillal et El-Ward à destination de Sidi Bel-Abbès, Aïn-Témouchent ou Hammam Bouhadjar, étaient contents de voir les forces de l’ordre en tenue spéciale sur les routes plages et dresser des barrages après 21 heures. «L’on est en sécurité dans notre pays et c’est bien», dit une femme d’un certain âge en quittant le barrage dressé à hauteur du rond-point donnant sur les deux plages citées.
La nuit d’avant, une opération combinée avec 80 policiers et 12 gendarmes, avec 12 véhicules de police et de gendarmerie, a touché les quartiers du chef-lieu de la wilaya de la commune de Sidi Ben Adda, la plage de Oued El-Hallouf, El-Ward et les environs des deux communes. 85 véhicules ont été contrôlés, 625 personnes priées de présenter leurs pièces d’identité, dont 233 invitées à se présenter au poste de police pour «complément d’information». Il ressort de ce contrôle que deux individus activement recherchés ont été arrêtés. Par ailleurs, le chargé de la cellule de communication a révélé que 9 personnes en état d’ivresse, qui faisaient un grand tapage non loin des plages sus-citées, ont été interpellés. De plus, 10 motocyclettes ont été mises en fourrière pour défaut de papiers. Les conducteurs avaient été contrôlés au niveau des barrages mixtes dressés sur la route Aïn El-Kihal/Sidi Bel-Abbès et Chaabat El-Leham/Hammam Bouhadjar.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman