Optimisme et promesses pour plus d’eau

Les plus optimistes des observateurs s’attendent à ce que la mise en service de l’usine de dessalement d’eau de mer de Chatt El-Hilal aura lieu fin mars 2009. Pour monsieur Abdelmalek Sellal, ministre des Ressources en eau, ça sera «fin avril 2009», une information donnée à la presse lors de sa dernière visite d’inspection et de travail qu’il a tenue dans la wilaya d’Aïn Témouchent. Cette période coïncide en toute vraisemblance avec la campagne électorale des futures présidentielles. Et cela va constituer l’une des plus importantes réalisations du second mandat après la nouvelle ville Akid Othmane à Aïn Témouchent.
Selon monsieur Azza Bouziane, responsable de l’unité de l’ADE, «les améliorations apportées en matière de réhabilitation de réseaux d’AEP et de résorption des fuites, par la DHW d’Aïn Témouchent, ont permis une nette amélioration de la distribution d’eau potable au niveau des localités de Sidi Ben Adda, Chaabat El-Leham, Béni Saf, El-Amria, Hassi El-Ghella, El-Malah, H. Bou Hadjar et Aïn El-Arbaa. En moyenne les plages horaires sont passées de 4 à 6 heures tous les 8 à 10 jours, de 10 à 15 heures tous les 3 à 6 jours. Ces fourchettes ne concernent que les réseaux gérés par l’ADE, unité d’Aïn Témouchent. Mais avec la mise en service de l’usine de dessalement d’eau de mer, les agglomérations citées plus haut «seront alimentées H24», précise notre source d’information. En terme de ressources locales à gestion ADE, il est prévu la mise en service du forage de Chaabet El-Leham, d’un débit de 10 l/s qui sera effectué pour améliorer l’AEP des communes déficitaires du couloir concerné.
Durant l’année 2008, l’ADE a renforcé la dotation en eau potable de Sidi Boumediène et Aïn El-Kihel par la mise en service de deux forages et d’une unité de dessalement d’eau de mer d’une capacité de 200.000 m3/j. La DHW lancera très prochainement la réalisation de quatre grands aménagements hydrauliques à partir du réservoir de 50.000 m3 situé à Dzioua en direction des couloirs suivants : Dzioua – Béni Saf – Oulhaça, Dzioua – Terga – Madagh, Dzioua – Aïn Tolba – Aïn El-Kihal et Hassi El-Ghella – Hammam Bou Hadjar – Aïn El-Arbaa – Tamzoura. Sur financement du ministère des Ressources en eau, l’ADE en tant que maître d’ouvrage délégué réalisera l’aménagement d’adduction de Dzioua – Aïn Témouchent – Chaabet El-Leham et El-Malah», note monsieur Azza Bouziane qui souligne, entre autres, la réalisation de grands ouvrages de stockage d’eau et des stations de pompage et autres. Selon le chef de service de l’AEP, à la direction de l’Hydraulique, confirmant les propos de monsieur Azza, les cinq aménagements hydrauliques seront mis en service avec la station de dessalement.
Il s’agit de réalisations historiques qui resteront gravées dans les annales de l’ADE et la DHW. Il est à souligner que l’ADE unité d’Aïn Témouchent vient de déménager au chef-lieu de wilaya et occupe de spacieux locaux vitrés et transparents dans le même immeuble qui regroupe plusieurs organismes, agences et offices publics. Le défi n’est pas aussi simple, le vaincre est à la portée de l’ADE et de la DHW. Aïn Témouchent va-t-elle oublier le stress hydrique pour de bon? C’est le souhait de toutes et de tous.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman