Où sont passés les contrôleurs à Aïn Témouchent ?

On a remarqué durant cet été, que les marchands de poissons n’ont pas arrêté de se multiplier, au niveau des 28 communes relevant de la wilaya d’Aïn Témouchent, et avec eux, le non-respect des règles d’hygiène et des espaces de vente requis pour ce genre de commerce. En fait, le poisson plus ou moins frais est exposé en plein soleil, sans être protégé par la couche de glace qui accompagne le cageot habituellement. En guise de source de fraîcheur, le marchand ramène d’on ne sait où, un récipient douteux qu’il a rempli d’une eau encore plus douteuse, pour en balancer quelques poignées sur son poisson, qui commence à perdre ses écailles, surtout la sardine, sous les effets conjugués de la chaleur et de l’eau impropre. Quant aux marchands qui trimballent leur poisson sur des charrettes et autres petites remorques de mobylettes, à travers les rues, ils persistent à vouloir écouler leur marchandise jusqu’au soir, s’il le faut, si jamais ils n’arrivent pas à s’en débarrasser avant la fin de la matinée.
C’est ainsi que le soir venu, on les voit étaler leurs cageots à même le trottoir, et ce, jusqu’à 21h00 dans une atmosphère d’odeurs épouvantables. Tous ces dépassements autorisent le citoyen, consommateur à ses heures, à se poser la question de savoir où sont passés les contrôleurs? Au vu des bilans dont la presse régionale se fait souvent l’écho, il ne se passe pas un jour sans que l’on lise que les éléments de la DCP, du BHC ou du BHIC, sont continuellement sur le pied de guerre et à des heures tardives souvent.
A croire que les marchands de poissons ambulants ne font pas partie de leur plan de campagne. En réalité, tout le monde reste les bras croisés et ce sont les pauvres qui vont payer la sauce et avec eux l’Etat qui continue à déverser de gros budgets pour soigner les intoxications alimentaires au niveau des hôpitaux. Espérons qu’une réaction salutaire ne tardera pas à venir de la fameuse commission d’hygiène, qui s’active, semble-t-il, depuis l’année dernière au sein de la wilaya d’Aïn Témouchent.

source: voix-l’oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman