Ouverture de trois poissonneries début 2010

Trois poissonneries « répondant aux normes » seront ouvertes début 2010 dans la wilaya d’Ain Temouchent, a appris l’APS, du directeur de la pêche et des ressources halieutiques (DPRH).Ces structures chargées de la vente au détail du poisson, implantées à Beni Saf, Bouzedjar et au chef-lieu de wilaya, accompagneront l’opération d’organisation, en cours, des deux ports de pêche de la wilaya (Beni Saf et Bouzedjar) qui seront réservés exclusivement à la commercialisation en gros des produits de pêche, a ajouté M. Taberkouket Djamel.Les sites devant accueillir les marchés de détail du poisson ont été choisis de concert avec les APC concernées, a-t-il précisé. Les poissonneries accueilleront également les vendeurs ambulants qui « n’auront plus le droit d’exercer leur métier en dehors des enceintes de ces structures », a averti le responsable.
Faisant suite à un arrêté de la wilaya d’août dernier, cette action d’organisation des deux pêcheries vise, selon le DPRH, à mettre un terme à l’anarchie qui prévaut à ce niveau. Elle envisage également d’apporter une transparence dans la commercialisation des produits de la mer, outre le recouvrement des taxes dues au trésor public par cette profession.
L’arrêté a été modifié en date du 4 décembre 2009 pour l’implication, dès la semaine prochaine, de deux brigades mixtes au niveau de ces ports. Composées d’éléments des douanes, du commerce et des impôts, ces brigades, instituées par un décret daté du 27 juillet 1997, contrôleront, essentiellement, la commercialisation en gros des poissons pour garantir la transparence des actions de vente et d’achat.Celles-ci vérifieront les registres de commerce, les déclarations fiscales et autres quantités de poissons commercialisées, a-t-on signalé. Les deux brigades mixtes seront sur place, quinze jours durant, au début pour se faire connaître auprès des intéressés. Elles effectueront ensuite des visites inopinées au niveau de deux ports de pêche.
Par ailleurs, et dans le cadre de la régularisation des moyens de transport du poisson, il a été procédé au recensement des transporteurs et des moyens utilisés à cette fin. « La totalité de ces moyens ne répond pas aux normes, surtout en matière de froid », a relevé le DPRH. Ces transporteurs ont été tenus informés des mesures d’accompagnement décidées à leur intention auprès des différents dispositifs d’emploi, dont l’ANSEJ et la PME/PMI, pour l’acquisition de camions appropriés. Un délai de quatre mois, à compter de janvier 2010, a été accordé à ces dernier pour leur mise en conformité, a-t-on rappelé.
Les premiers recensements indiquent que 25 à 50 transporteurs exercent cette fonction, respectivement, à Beni Saf et Bouzedjar, selon la même source qui a fait état de la mise en £uvre du système de badges devant réglementer l’accès aux enceintes des deux ports de pêche.

Source : EL-Watan

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman