Plusieurs actions contre la menace des feux de forêt

La Conservation des forêts de la wilaya d’Aïn Témouchent avait, lors de la récente session de l’APW, dressé l’état des lieux de son secteur d’où on relève que la superficie forestière existante sur le territoire de la wilaya est de 32.948 hectares, répartis notamment en 2.701 ha de forêts plantées dans le cadre du reboisement et 18.591 hectares de maquis. Le pin d’Alep représente 80% des essences, raison pour laquelle la Conservation des forêts a élaboré un programme visant la plantation d’espèces plus ou moins résistantes aux feux. A propos d’incendies, le responsable des forêts a fait savoir qu’au cours des six derniers mois, ses services en ont enregistré 8, qui ont ravagé 43 ha (14 ha de forêts, 27 ha de maquis et 2 ha de broussailles). En 2008, 22 hectares ont été la proie des flammes; le pic a été enregistré aux mois de juin et août de l’année dernière, dans les région d’Aïn El Arba et El Amria, qui sont d’ailleurs considérées comme des zones rouges en matière du nombre élevé des incendies. Lors des dix dernières années, il a été constaté que 282 ha ont été brûlés, 2003 étant l’année où il a été enregistré le plus grand nombre d’incendies dans la wilaya. En ce qui concerne la prévention contre les feux de forêts, les services du secteur ont élaboré plusieurs actions de sensibilisation en direction des enfants scolarisés, des riverains des forêts et également au profit des ruraux, en leur offrant des dépliants et des spots publicitaires.
Il a même été prévu la distribution de ruches aux riverains des forêts. Des travaux sylvicoles ont été aussi entamés par les services des forêts où 254 km de pistes ont été réalisés, sans oublier 144 points d’aménagement ciblant le désenclavement des zones rurales. Quatre postes de vigie et 10 brigades mobiles ont été également installés dans les zones rouges, ainsi que des brigades d’intervention composées de 40 agents et 12 surveillants, relayées par des camions ravitailleurs de 10.000 litres. Concernant l’extension de la couverture forestière, il faut noter la plantation de 756 ha en 2008, 500 ha d’olives, 257 ha de bandes forestières dont 75 ha destinées à lutter contre l’avancée de la Sebkha. Enfin, quant au programme de proximité de développement rural intégré (PPDRI), dont le lancement a touché trois phases dites d’expérimentation pilote et de consolidation, le premier responsable des forêts a fait savoir que 26 projets ont été approuvés et lancés à travers 16 communes, pour une population de près de 15.000 habitants, touchant les activités de l’arboriculture, l’apiculture, l’élevage et d’autres petites activités locales.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman