Pour un festival des instruments à vent

ventLa direction de la Culture de la wilaya d’Aïn Témouchent envisage d’organiser un festival national du jeu à la trompette et d’autres instruments à vent, a annoncé le directeur du secteur concerné, M. Bouchahlata Mohamed. Certes la wilaya de Aîn Témouchent est réputée, depuis l’indépendance, pour le jeu à la trompette dont le maestro Messadoud Bellemou, à qui, d’ailleurs, revient l’honneur d’avoir lancé et perfectionné le genre musical Raï à l’échelle nationale et étrangère. Les dernières éditions du concours wilayal et national ont stimulé les responsables du secteur de la culture en particulier, à militer pour l’institutionnalisation d’un festival propre à la wilaya comme le prévoit la stratégie du ministère de la Culture.
La région témouchentoise, à vocation bédouine, est également réputée par le genre musical du «Trab» bédoui qui utilise les instruments de la musique traditionnelle comme le gagal, le karkabou et la ghaïta. Derniers instruments en voie de disparition et qui sont, uniquement d’usage dans les zones éparses de la wilaya et ne font leur apparition que lors des waâdas et quelques fêtes de mariage.
Afin de promouvoir ce festival du jeu à la trompette, la direction de la Culture devra se pencher sur la création d’un conservatoire de musique ou un institut de formation musicale pour apprendre le solfège et les règles de la musique aux trompettistes témouchentois qui jouent très bien mais manquent de théorie musicale. Ce déficit mérite d’être rattrapé si l’on veut que le festival apporte un plus au développement de la pratique des instruments musicaux à vent. Il en sera de même pour le choix de la date et le lieu où se déroulera le festival pour permettre à un grand nombre de trompettistes du pays d’y assister.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman