Premier concours wilayal des «Ciseaux d’or»

cultureEn partenariat avec la direction de la petite et moyenne entreprises de la wilaya, et à l’occasion de la Journée mondiale de la femme, le 8 mars prochain, la Maison de la Culture d’Aïn-Témouchent, offrira à la femme témouchentoise un plateau riche et varié sous le slogan «Riht Bladi Fi Harfat jdadi» (l’odeur de mon pays dans les métiers artisanaux de mes ancêtres).En tête d’affiche du menu, figure en display, l’organisation du premier concours wilayal de la coiffure féminine baptisé «Les ciseaux d’or». Un jury constitué de coiffeurs et coiffeuses chevronnés et assermentés veilleront à la qualité, l’art et l’esthétique de la coiffure. Il est attendu la participation de presque une cinquantaine de coiffeuses témouchentoises.
Des prix importants seront décernés aux lauréats sous la supervision d’un huissier de justice. En seconde position un défilé sur l’habit traditionnel féminin de la région dit Haïk ou Malhfa. Cette parade permettra d’exhiber, aux jeunes en particulier, les différents Haîk (qualité et matière) tissés à travers le temps passé. C’est en quelque sorte une appel à la réhabilitation de ce patrimoine artisanal très pratiqué à l’ouest algérien. Afin de renouer avec les origines nobles et authentiques, une simulation d’un mariage traditionnel témouchentois aromatisera la journée du 8 mars. Le public qui sera présent découvrira les différentes étapes du mariage, des fiançailles jusqu’à la noce avec les divers gâteaux, les accoutrements, les chants harmonisés avec la musique folklorique du bled. Une gaâda traditionnelle d’Aïn-Témouchent en charmera certainement le public qui viendra nombreux au somptueux hôtel Bel air. Concernant la finalité de cette manifestation, le responsable de la Maison de la Culture, M. Kamel Merarbi dira: Nous voulons que les coiffeuses développent ce métier d’art en restant fidèles à nos valeurs culturelles et artisanales héritées de nos ancêtres. C’est aussi une concurrence loyale afin de préparer ces coiffeuses à l’économie de marché. Les participantes auront à prendre et comprendre l’art et le métier.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman