Première initiative dans le sport d’entretien

fitness Les directeurs respectifs de la BEA et de la CNAC, ainsi que le président du conseil communal du sport, ont honoré de leur présence, ce dernier lundi en fin d’après-midi, la cérémonie d’inauguration d’un mini-complexe sportif privé, regroupant en son sein les activités de musculation et de fitness, au niveau du centre-ville d’Aïn Témouchent. Cette structure sportive, première du genre, est à porter à l’actif de M. Benzaïd Noureddine, solide quadragénaire de 43 ans et entraîneur de musculation de son état. Auparavant, alors qu’il était réduit au chômage, il a su présenter les arguments qu’il fallait, pour rendre son dossier éligible auprès de la CNAC et auprès de la BEA pour son financement.
Un projet estimé à quelque 394 millions de centimes et qui a bénéficié d’un montage financier, réparti entre la BEA (70%), la CNAC (20%) et un apport personnel réduit à 10% du montant global. Pour le directeur de la CNAC, «c’est le premier projet d’investissement que la caisse (CNAC) aura agréé dans le sport.» Parlant de l’investisseur, il dira: «Il a su nous convaincre de l’opportunité de son projet, tout en répondant aux critères requis, parmi eux, l’adhésion au fonds commun de garantie (FCMG)». Même écho favorable auprès du directeur de la BEA de Témouchent, selon lequel «la commission de financement a bien étudié ce projet et a décidé de le financer et de l’assister, d’autant plus que le projet recèle en lui-même un impact social très important, à savoir la préservation de la jeunesse contre les tentations de la délinquance, la contribution au développement du sport d’entretien du corps et la création d’emplois. Pour l’anecdote, conclut-il, il s’agit pour nous aussi du premier projet financé dans l’investissement à caractère sportif.»
De son côté, le président du Conseil communal du sport, tout en abondant dans le même sens, a apprécié la qualité du matériel sportif acquis et estimé que la salle répond aux dimensions adéquates pour la pratique sportive, pour les hommes et pour les dames, tout en souhaitant que les poches foncières, laissées vides à l’intérieur du tissu urbain d’Aïn Témouchent, soient comblées par d’autres structures sportives, afin de rapprocher le sport du citoyen.
Très confiant en soi, le nouvel investisseur envisage l’acquisition d’un local, dans le cadre du programme présidentiel, car la salle de musculation qu’il exploite, est louée auprès d’une personne physique. De plus, elle a subi des travaux d’aménagement coûteux, que les deux organismes de soutien (CNAC et BEA) ne peuvent accepter de financer. Toujours est-il que tous les jeunes présents ont été unanimes à éprouver un réel plaisir à venir fréquenter les lieux, en souhaitant qu’il soit l’un des premiers maillons de la formation des élites nationales pour le futur.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman