Près de 550 étudiants pour trois instituts

Pari gagné! C’est dimanche 18 octobre que le nouveau centre universitaire d’Aïn Témouchent ouvre officiellement ses portes, trois années à peine après le lancement du projet. Une journée à marquer d’une pierre blanche.Une gageure même si tout n’est pas encore fin prêt pour accueillir dans les meilleures conditions un demi millier d’étudiants inscrits dont 320 transférés d’autres universités à leur demande, qui ont préféré se rapprocher de leur famille quitte à recommencer l’année. Dans un premier temps, trois instituts seront fonctionnels, à savoir les facultés des sciences et technologies, sciences économiques et gestion et celle des lettres et langues étrangères. L’encadrement pédagogique est déjà sur place; une soixantaine de professeurs de rang magister et doctorat ont été recrutés à l’issue d’un concours afin de compléter la vingtaine d’enseignants provenant de centres universitaires du pays qui ont choisi de s’installer à Aïn Témouchent.
L’on s’attend par ailleurs à recevoir un contingent d’une centaine d’Africains qui pourraient être hébergés soit à l’ITMA soit au sein de l’INFP Ouaddah Benaouda, et ce, en attendant la réception définitive des structures du centre universitaire des oeuvres sociales toujours en chantier. Les équipes techniques chargées de la réalisation du campus sont à pied d’oeuvre, notamment pour rendre accessibles les voies d’accès en cours de bitumage. La DUC devrait redoubler d’efforts pour éviter les retards et les désagréments en cas de chutes de pluie.
Les sites d’hébergement font toujours l’objet de travaux et leur exploitation est prévue pour la prochaine rentrée 2010/2011 vu que ni les équipements ni les personnels d’exécution ne sont en place. Toutefois, une directrice du CNOUS a été nommée. Il s’agit de Mme Harchaoui, qui possède une longue expérience dans le domaine de la gestion des cités et qui a manifestement du pain sur la planche. Bref, c’est surtout la population de la localité qui se réjouit d’un tel acquis qu’elle a longtemps appelé de ses voeux.

Source : Echo-Oran

5 Comments

  1. ababou allemagne dit :

    et oui c est fait ca fait bq de plaisir de lire ca mt jai la nostalgie dans le temps en faisait la navette par train jusqua oran usto bravo pour la ville bravo pour les citoyens ce genre de projets cest le capital de l algerie

    Répondre
  2. Nasnassa dit :

    Oui Abbabou cela me fait rappeler le bus Temouchent -Sidi Bel-Abbes en allant via Aghlal, Sidi Daho, Permantier, Sidi-lahcen et enfin Sidi Bel-Abbes- Dans la plus part des temps une panne entre sidi daho et Permantier. ET c´est l´auto stopp qui est bien et bel un remede- A savoir que bcq d´etudiants ont developpes une allegie respiratoire similaire secondaire fumée noire parvenant directement/sort du tuyau d’échappement a l´enceitre /interieur du bus.

    Maintenant je dirais Bravo pour ce projet et bonne continuation pour nos etudiants et nos enseignants. Dans l´aspoir de voir d´autres institutc/filieres qui ouvriront leurs portes.

    Répondre
  3. Amine Université de Cergy dit :

    Avec Madame HArchaoui, le CNOUS va etre mené dans de bonne conditions.
    Bonne Chance Madame, et bonne rentrée aux étudiants !!

    Répondre
  4. imene dit :

    slt je cherch le numero de la direction de cette nouvelle univercity urgent

    Répondre
  5. belloumi dit :

    Je suis technicien superieur en electronique(DEUA) comment faire pour etre recruté dans cette université? merci de bien avoir la gentillesse de me repondre.

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman