Prise en charge effective de la céréaliculture

La céréaliculture connaîtra une prise en charge effective, dès cette saison, dans la wilaya d’Aïn Témouchent grâce aux nouvelles dispositions de la loi de finances complémentaire (LFC) 2008 qui vise l’exonération de la TVA sur les produits phytosanitaires et taxes fiscales de toute l’activité agricole. Dans sa dernière rencontre avec les hauts responsables et intervenants du secteur, monsieur Rachid Benaïssa, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, a été très attentif sur la nécessité d’accompagner tous les céréaliculteurs qui affichent ouvertement leur volonté de s’organiser pour l’utilisation des irrigations d’appoint et l’amélioration des techniques de production.
Sur ce plan précis, la wilaya d’Aïn Témouchent, qui possède une zone de multiplication de semences céréalières, accuse un retard important, non pas uniquement parce que la ressource hydrique est relativement faible d’une région à une autre mais aussi cette technique n’a jamais été utilisée localement. L’idéal est de songer à opter pour une opération pilote qui sera généralisée par la suite étant que l’autorité agricole a procédé ces derniers temps à la formation des agriculteurs, une mise à niveau de leurs connaissances, prise en charge dans le cadre d’un partenariat piloté par des départements centraux du ministère via l’Institut national de recherche agricole.
Dans le cadre du PNDA, un programme qu’a financé le FNRDA, des puits et forages ont été réalisés et des équipements d’irrigation ont été cédés aux agriculteurs. Beaucoup d’entre eux veulent revenir à leur vocation initiale, notamment avec l’alignement des prix des céréales et les facilitations qu’offre le crédit à zéro pour cent d’intérêt, FRIG. L’irrigation d’appoint s’opère pendant la période caractérisée par une sécheresse prolongée le plus souvent observée de mi-février – mi-avril. L’accompagnement ne doit pas être vu comme un slogan vide de contenu et de sens mais devrait être suivi par des mesures concrètes sur le terrain et sans tarder.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman