Programme de vulgarisation pour le monde agricole

La formation et la sensibilisation représentent assurément un excellent moyen d’évolution, d’autant plus que les innovations imposent constamment une remise à niveau des connaissances. Instruit par la tutelle, le secteur de l’agriculture de la wilaya d’Aïn Témouchent a mis au point un intéressant programme de vulgarisation touchant toutes les catégories de fellahs.C’est ainsi que les activi tés d’émulation, durant l’année 2010, s’articuleront autour de l’organisation de foires et expositions, de journées «Portes ouvertes» notamment lors des célébrations d’événements à portées nationale et internationale. Par ailleurs, une caravane d’information sillonnera l’ensemble des daïras afin d’expliquer les objectifs de la politique du renouveau rural et les nouvelles lois d’orientation agricoles. La plupart de ces actions se dérouleront sur site et au niveau de l’ITMA (institut technologique moyen agricole). D’autres manifestations, à caractères scientifique et technique, sont prévues à l’effet d’améliorer le degré de connaissance des agriculteurs. Parallèlement à ces actions, le programme de sensibilisation a inclus des spots publicitaires par le truchement de la radio locale d’Aïn Témouchent. Cette éducation par les ondes concernera des thèmes courants relatifs aux campagnes agricoles. Les aspects techniques sont inhérents aux conduites à tenir dans les domaines de la céréaliculture, l’arboriculture, la viticulture et la production animale et ce, en plus d’une émission mensuelle, sous forme de table ronde, qui sera consacrée à des sujets d’actualité.
Sur un autre plan, les services vétérinaires interviendront en matière de prophylaxie sanitaire pour le contrôle des lazarets, le recensement, l’identification et le dépistage du cheptel bovin estimé à 4.000 bêtes. Quant à la lutte contre la «bluetongue», elle se fera à travers les opérations de dératisation, de démoustication et de désinfection. L’inspection et le contrôle des exploitations avicoles, couvoirs et unités de poulettes démarrés, s’effectueront une fois par mois et par élevage. Pour ce qui est de la vaccination anti-aphteuse bovine, antirabique bovine et anti-claveleuse ovine, elle touchera, selon les prévisions, 21.200 bêtes. S’agissant du travail de la terre, les services agricoles tablent sur de bonnes récoltes grâce à une bonne pluviométrie, étant donné que les précipitations enregistrées depuis le début de septembre sont de 185,73 mm avec un pic en décembre 2009 de 135 mm. La préparation du sol a englobé une superficie de 105.000 hectares, dont environ 80.000 ha de labours d’automne sur chaumes. La fertilisation du sol pour sa part a été réalisée sur une superficie de 6.059 ha. Ce qui est très peu et les raisons de ce désintéressement sont dues essentiellement au faible pouvoir d’achat des producteurs de céréales et à la cherté des semences traitées ainsi que des engrais…L’évolution des emblavements, qui a début au mois d’octobre passé dans la zone de M’lata, laisse apparaître les différences suivantes par rapport à la campagne 2008-2009 : d’abord, une augmentation de la superficie de blé dur de près de 5.000 ha, idem pour celle de blé tendre, qui passe de 8.160 à 10.660 ha et une diminution de la superficie en orge de plus de 5.000 hectares. Mais, malgré le relèvement du prix du blé, de nombreux agriculteurs continuent d’opter pour l’orge à cause de sa productivité (grain + paille) sur les sols moyens et à sa facilité d’écoulement auprès des éleveurs pastoraux à des prix satisfaisants.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman