Promouvoir les bonnes initiatives citoyennes

jardinL’idée de consacrer des périmètres à boiser aux alentours des STEP sera-t-elle concrétisée sur le terrain par des actions à inscrire au titre du quinquennal 2009-2013 ? A vrai dire, toutes les conditions sont réunies pour les lancer, du fait que la ressource en eau existe et les terres à boiser en essences forestières et utiles également. Un premier pas a été fait à l’endroit des agriculteurs se trouvant aux alentours des stations d’épuration. Les responsables des secteurs de l’agriculture et des forêts avec lesquels l’on s’est entretenu à ce propos, sont non seulement convaincus de la faisabilité du projet, mais décidés à le lancer et à le réussir résolument. En réalité, l’olivier, espèce rustique et peu exigeante, s’adapte assez bien, pour peu que les fellahs lui accordent les soins et le suivi voulus durant les deux premières années.
A priori, les forêts entendent lancer un programme de l’ordre de 30 hectares par station d’épuration. Selon l’engouement et la disposition des fellahs à adhérer à ce plan, il n’est pas à écarter que la DSA et les forêts étendent la dotation à 60 hectares par lagune. Tout compte fait, nous aurons pour les six lagunes une superficie de l’ordre de 360 hectares d’oliviers. Une chose est certaine, la profession et l’union paysanne ont leur part de contribution dans la sensibilisation des agriculteurs. Un travail de préparation est à lancer sans tarder à l’égard des fellahs. Et l’information doit être véhiculée convenablement pour réussir l’adhésion, d’une part, et collecter les propositions des fellahs, d’autre part.
Sur ce plan-là, la DSA et les forêts disposent des compétences pour ce faire et le dossier qu’il faut défendre à tout prix auprès du ministère de l’Agriculture et la direction générale des forêts.
Aussi, il y a lieu de souligner que l’association de wilaya «Défense des intérêts des utilisateurs d’eau et protection de l’environnement» avait organisé deux visites guidées aux stations d’épuration de Hassi El-Ghella et El-Amria au profit de 100 lycéens issus de 4 établissements scolaires. En collaboration avec la conservation des forêts, l’ONG a fait planter par l’intermédiaire des élèves 600 plants d’alignement.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman