Quatre nouveaux CEM pour la rentrée 2009-2010

L’état des lieux du secteur de l’Education vient de faire l’objet d’un point de presse animé conjointement par le directeur du Logement et des Equipements publics et le responsable par intérim de la direction de l’Education. Dans l’ensemble, il a été souligné la bonne place de la wilaya par rapport aux autres régions du pays en matière de locaux pédagogiques comme en témoigne le taux d’occupation des classes par palier. Une moyenne de 35 élèves dans le cycle primaire pouvant attendre 28 en zone rurale, 31 élèves au niveau du moyen et 19 élèves dans le secondaire. Des taux à relativiser étant donné que, dans certaines circonscriptions scolaires, une surcharge des effectifs contrebalance les données. En tout état de cause, au regard des chiffres fournis, ce sont principalement les questions liées au déficit des infrastructures dans le moyen, à la situation des cantines scolaire et au remplacement des établissements anciens construits en préfabriqué, qui ont focalisé l’attention.
Le représentant de la direction de l’Education a annoncé l’ouverture, en 2009-2010, de quatre nouveaux CEM implantés respectivement à Ouled Kihel, El-Malah, Béni-Saf et Aïn Témouchent. Au niveau du primaire, on notera l’admission de 4 656 enfants en classe préparatoire. Dans le cycle du secondaire, l’événement lors de cette rentrée a été sans conteste la réception du nouveau lycée de Sidi Ben Adda équipé, semble-til, de toutes les commodités et conçu selon un style architectural très plaisant. Tous les lycées de la wilaya, soit dix-sept, enregistrent un satisfaisant taux d’occupation, un des plus bas du pays. La restauration dans les établissements scolaires constitue également un sujet préoccupant.
Au primaire, 102 cantines scolaires accueillent près de 27 000 élèves. Toutefois, ces cantines ne répondent pas souvent aux normes d’hygiène et de fonctionnement. Des espaces ne disposant d’aucune commodité, même pas une conduite d’eau potable, sont érigés en cuisine. Faire manger les enfants n’importe où et n’importe comment, ne contribue nullement à leur épanouissement corporel. Dans le moyen, 16 demi-pensions recevant 4 162 collégiens activent parmi les 57 CEM existants, tandis que la restauration à midi est assurée dans l’ensemble des lycées. L’Etat, par le biais du FCCL (Fonds commun des collectivités locales), vient de débloquer cinq milliards de centimes en faveur des cantines, en plus de la subvention accordée par le ministère de l’Education nationale aux inspections concernées pour l’achat d’ustensiles et autres matériels de cuisine. Dans son compte rendu, le DLEP a rappelé que les programmes initiés dans le cadre des deux plans quinquennaux (1995-2009) ont permis la réalisation de 5 lycées, 11 CEM, 19 écoles primaires, 327 cantines, 16 salles de sport, 9 terrains combinés, 4 internats, 16 demi-pensions et 64 salles de cours.
Par ailleurs, deux lycées, l’un à Béni-Saf et l’autre à Terga, sont en cours de construction. Les localités de Sidi Safi et de Terga ont bénéficié chacune d’un second CEM dont l’ouverture est prévue à la rentrée des vacances d’hiver. En outre, cinq salles de sport réparties entre les communes d’Aïn Témouchent (02), Hammam Bou Hadjar, Sidi Ouariach et Sidi Safi, verront bientôt le jour. Enfin, 2 écoles, 84 classes d’extension, une demi-pension et 7 terrains combinés sont programmés pour la prochaine rentrée scolaire.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman