Quelle place pour le train ?

Lors de sa deuxième visite d’inspection et de travail qu’il a effectuée dans la wilaya d’Aïn Témouchent, Amar Tou, ministre du Transport, venant d’Oran par train, s’est intéressé à l’état des lieux tout au long de la ligne ferroviaire, longue de 60 km environ. Pratiquement, dans cette expédition un peu particulière, le représentant du gouvernement était accompagné des principaux responsables locaux, régionaux et nationaux, lesquels étaient appelés à lui fournir tous les éléments de réponses aux questions que les maires posaient d’une part, et aux préoccupations des autorités, d’autre part. La locomotive qui tirait les quelques wagons était dotée d’un système de détection en mesure d’identifier les points noirs de la ligne proprement dite et des équipements.
Cette mission devait aboutir à une étude de diagnostic afin d’inscrire une opération de réhabilitation du rail sur la ligne Oran – Aïn Témouchent. A l’issue de cette rénovation, le ministre avait mentionné la mise en circulation de nouvelles machines roulant à 260 km/h. Ainsi la traversée Oran – Aïn Témouchent devait prendre 40 mn, au lieu de plus d’une heure actuellement. Les maires avaient sollicité la réhabilitation des gares d’El Amria, Hassi El-Ghella, El Malah, Chaabet El Leham qui se trouvent à l’état de ruine et dont certaines sont hors de service. Par ailleurs, le problème des passages à niveau non gardés avait occupé une grande part des discussions pendant lesquelles le ministre a pris note sans trancher définitivement. Ces derniers temps, il a été confié à une entreprise la réalisation de stations au niveau des passages non gardés ayant connu des accidents mortels ces dernières années. Le plus meurtrier est celui d’El Malah où une famille de six personnes a été décimée. A titre de rappel, Amar Tou s’était déplacé sur les lieux le lendemain de l’hécatombe. Selon les propos de l’ex-directeur du transport qui l’accompagnait, la question de prolonger la ligne Aïn Témouchent – Béni-Saf devait faire l’objet d’une étude de faisabilité. Ce vœu est exprimé par la population bénisafienne et constitue un rêve qu’elle veut réaliser. Sur ce plan, rien n’a été porté à la connaissance des médias. Contacté par nos soins, ce jeudi, le directeur du transport était absent, nous disait sa secrétaire. Actuellement, la ligne Oran – Aïn Témouchent est très peu exploitée. L’on enregistre 5000 à 6000 voyageurs par mois. Tout compte fait, la société des chemins de fer travaille à perte. Et ce qu’elle encaisse n’arrive même pas à payer le salaire des ouvriers oeuvrant par le compte de cette ligne. Cependant, une attention particulière doit être focalisée en rapport avec les gares à construire ou à rénover, car les villes d’El Amria de Hassi El Ghalla, d’El Malah et de Chaabet El Leham ont pris leur extension non pas en direction des anciennes gares ferroviaires mais dans un sens diamétralement opposé. Il est bon de songer à cette réalité. L’idée de construire une gare à proximité de l’agence des voyageurs à El Malah est une bonne chose car non seulement le train passe à côté mais aussi il y a la disponibilité du terrain. Les maires et les autorités concernées sont en mesure d’apporter leur contribution à même de trouver des assiettes de convenance. Amar Tou a appris que le transport routier a pris de l’ampleur au détriment du ferroviaire et les motifs qui lui ont été présentés ne lui paraissaient pas convaincants. Par ailleurs, faute de source fiable pouvant nous renseigner, les stations réalisées attendent toujours l’affectation de gardiens. Et les automobilistes venant dans les deux sens se sentent tranquillisés en voyant ces maisonnettes et ne prennent pas toute l’attention voulue croyant que le gardien existe. Ceci peut induire en erreur les usagers, d’où le risque d’accident.

Source : Quotidien-Oran

One Comment

  1. fouad dit :

    le train est un moyen de transport sur ecologique et permettant a beaucoup d’autoumobilistes de garer leur voitures .l’investissement dans la construction des rails ou renovation des rails est tres vite amortie.pensez-y messieursv les decideurs.

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman