Quitter la spirale négative

Décidément, le nouveau pensionnaire de la R2, l’USMT, semble éprouver au début de ce championnat énormément de difficultés pour se mettre au diapason d’une compétition dominée provisoirement par une JPBS étincelante, un CRBS flamboyant et une JSBSB. En effet, les poulains du tandem Mahrouz–Mehadji restent à l’issue de la 3ème journée sur trois défaites d’affilée dont une à Embarek Boucif face à la formation de Beni-Saf. Pour les deux autres revers concédés hors de leurs bases, les partenaires du capitaine Negadi, après avoir mené la vie dure à l’IRMBA dans son jardin ont sombré ensuite devant les Belabessiens visiblement plus aguerris. Toujours en déplacement cette fois-ci le «doyen» a craqué lors du 3ème round en s’inclinant devant un Chabab de Sfisef en meilleure posture avec zéro point au compteur. Donc, l’Union occupe logiquement la dernière loge.
Une position qui ne lui est pas habituelle elle qui aspirait à s’installer dès l’entame parmi le lot des prétendants. Cela dit, le rajeunissement prôné par le comité directeur du team témouchentois à l’effet de pallier le départ de plusieurs cadres de l’équipe a eu certes raison du rendement du keeper Bensaâda et compagnie. Mais connaissant la solidité de l’USMT, notamment sur le plan mental, ce début peu performant, ne devra pas en principe constituer un handicap à même de perturber la sérénité d’un groupe appelé désormais à se remettre en selle dès la prochaine journée à l’occasion du choc devant l’opposer sous son paillasson, au Wiffak de Sebdou.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman