Radio Témouchent non captable sur 95.9

radio Si le 19 avril 2008 fut un jour de joie et de liesse populaire pour tous les auditeurs de la wilaya de Aïn Témouchent, impatients d’écouter leur radio locale sur 95.9, ce ne fut pas le cas pour les Béni-Safiens, qui attendent toujours de la capter sur cette fréquence.Pourtant, ils s’étaient laissés bercer à l’idée qu’il n’y avait qu’à rechercher la position idéale, pour capter les dernières nouvelles touchant toutes les communes relevant de la wilaya de Témouchent. En théorie seulement, car à Béni-Saf, principalement, au coeur de la ville, rien pas même le plus petit crachotement sur votre radio, qui laisserait penser que vous êtes bien branché sur la position recherchée.
Rien que des grésillements muets. Pour en savoir plus, nous avons contacté certains citoyens, ainsi ce mordu de la radio, un ancien routier qui confirme, que même au sein de la ville de Aïn Témouchent, il y a des zones d’ombre. Pourtant, d’autres radios locales sont facilement sur toute l’étendue de la wilaya. Au quartier Boukourdan, sur les hauteurs de la ville et dans le village de Sidi-Safi, certains auditeurs confirment effectivement que les ondes radio sont souvent sujettes à des agressions d’interférences provenant de chaînes espagnoles, qui disposent d’émetteurs beaucoup moins poussifs que les nôtres. Nous avons mis à profit la journée mondiale de la liberté de la presse, pour nous enquérir de ce problème, au niveau de la station radio de Aïn Témouchent.
Un responsable nous précisera qu’un service particulier aurait pris en charge le problème. Il s’agirait de TDA dont le siège est à Tessala, dans la wilaya de Sidi Bel-Abbés. Les responsables concernés seraient au courant de problème qui n’en sera plus un très bientôt, promet-on. Ce qu’on ne dit pas, c’est que toutes nos stations locales émettent en modulation de fréquence, dont les ondes se déplacent horizontalement. Comme la ville Béni-Saf est construite au fond d’une cuvette, ces ondes ne peuvent pas être captées par les auditeurs locaux. Il faudrait donc un relais, placé sur les hauteurs de la ville, pour répercuter les émissions vers les niveaux situés plus bas.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman