Recrutement de 43 PES

La direction de l’Education de la Wilaya d’Aïn Témouchent vient de bénéficier, dans le cadre du recrutement externe, de 43 postes pédagogiques pour le cycle secondaire. Cet apport vise à combler le déficit enregistré au niveau de l’encadrement de certaines disciplines. Le nombre de P.E.S estimé présentement à 397 absorbe près de 722 postes budgétaires répartis entre professeur principal, professeur coordonnateur, professeur technique chargé d’un atelier ou chef de travaux et professeur d’enseignement fondamental suppléants. Dans l’enseignement primaire et moyen, les effectifs englobant le corps pédagogique ont nécessité l’ouverture de 3.022 postes budgétaires destinés aux enseignants du primaire (1.316), du moyen (373) ainsi qu’aux différentes fonctions d’encadrement : professeurs coordonnateurs (780), professeurs de l’enseignement fondamental (246), enseignant principal du primaire (286)…
Les examens professionnels qui vont se dérouler prochainement concernent, outre les P.E.S qui concourront donc pour 43 postes, lesquels iront en priorité aux sortants de l’ENS et aux ingénieurs d’Etat d’après ce que nous avons appris, les grades de professeur principal du primaire (32 postes ouverts), professeur principal du secondaire (01 poste), censeur de l’éducation (02 postes), intendant (03 postes), conseiller de l’éducation (06 postes dont 01 par voie de promotion), adjoint des services économiques ou sous-intendant (08 postes dont 02 par voie de promotion), agent de laboratoire (11 postes), agent administratif principal (01 poste), agent hors catégorie (02 postes). Ce sont au total près de 55 postes internes et externes qui seront mis en compétition pour couvrir les manques relevés ici et là. Dans le domaine de la formation et de l’inspection, les objectifs tracés par le ministère tendent vers une meilleure maîtrise des programmes.
Les sessions de formation qui seront organisées au profit de l’ensemble des corps d’enseignants consacrent une thématique à l’ordre du jour, à savoir l’allègement et l’étude des contenus d’enseignement. Dans cette perspective, les orientations ministérielles soumettent les établissements *** l’obligation d’inclure dans l’emploi du temps des professeurs les journées réservées à la formation. Il appartiendra aux inspecteurs pédagogiques des trois cycles, et selon les matières, d’encadrer ces séminaires. Les changements apportés aux programmes durant l’inter saison scolaire feront également l’objet d’une réflexion critique par les praticiens en contact avec les élèves. Un mouvement d’adaptation perpétuel dont la réussite dépend fondamentalement du niveau d’engagement des enseignants et de la faculté des membres du corps d’inspection à transmettre les savoirs et les compétences requises pour faire avancer les réformes.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman