Regroupement régional des directeurs des Forêts

Une vingtaine de directeurs de wilaya des Forêts, exerçant dans les régions Ouest et Sud du pays, se sont donné rendez-vous ce dernier dimanche, à la salle de conférences de l’école d’agriculture de Aïn Témouchent, pour discuter de la mise en œuvre du développement du programme rural intégré (DPRI) au programme quinquennal 2009/2014. Cette rencontre intervient en droite ligne des orientations émanant du ministère et de la direction de tutelles. A signaler que le programme mis en délibéré présente de grandes promesses en projets créateurs d’emplois et de richesses pour les wilayas ciblées, notamment, en matière de mise en valeur des terres, d’ouverture de pistes, de creusement de forages, construction de bassins réservoirs, plantations arboricoles de production fruitière, etc.
Ceci, en fonction des spécificités naturelles de chaque région, autrement dit, le projet lancé doit répondre à sa vocation géographique. Sur ce plan et durant toutes ces dernières années, le secteur des Forêts a largement contribué au développement rural, en mettant en valeur des centaines d’hectares de terres forestières, certaines étant exploitées par des jeunes, ce qui a permis de créer des centaines d’emplois. Tous ces efforts ont commencé à donner leurs fruits, puisque ces terres sont entrées en production et l’ouverture de nouvelles pistes ont permis aux nouveaux fellahs d’accéder à ces terres et d’en ramener les fruits de leurs travaux agricoles.
C’est ainsi que la wilaya de Aïn Témouchent a réalisé en 2008, la plantation de 442 ha d’oliviers au profit des jeunes chômeurs qui ont bénéficié de ces terres agricoles remises en valeur, cette même plantation étant portée à 450 ha durant l’année 2009, sachant que tous les frais d’acquisition et de mise en terre sont à la charge du secteur des Forêts. Quant au programme quinquennal 2009/2014, il se traduira, du moins pour le secteur des Forêts, par la continuité en matière d’investissements dans les domaines respectifs des plantations fruitières, des forages de puits, d’ouvertures de pistes, d’électrification rurale et d’élevage apicole.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman