Réhabilitation de deux salles de cinéma

Certainement la décision de réhabilitation des salles de cinéma est une bonne nouvelle pour les Témouchentois en cette fin de l’année 2009. Selon les déclarations du président de l’APC de la ville de Sidi Saïd, M. Touil Boucif, il a signé la semaine dernière une délibération permettant au ministère de la culture pour la restauration des deux salles de cinéma, Le Soummam (ex Capitole) et Fellaoucen (ex Casino) situées au cœur de la ville. Ces deux locaux serviront après les travaux assignés, respectivement à une salle de spectacles et de cinéma. Auparavant une commission du ministère de la culture avait visité les deux salles et émis un avis favorable à ces réalisations qui impulseront certainement une dynamique nouvelle à l’élan de la culture à Aîn Témouchent. Plusieurs manifestations culturelles et artistiques, théâtre et concerts musicaux de bonne facture, ont été organisées dans la salle de spectacles de la maison de la culture, malheureusement le public, notamment les personnes adultes, n’ont pu se déplacer pour assister à ces spectacles pour plusieurs raisons, dont la situation du lieu, proche de l’administration mais éloigné du centre urbain.
D’après une autre source de la direction de la culture d’Aïn Témouchent, une dizaine de salles de cinéma à travers les communes de la wilaya seront récupérées pour la même fin, dont celles de Hassi El Ghalla et Chabat El Ham. Un budget consistant sera alloué pour les travaux de réaménagement et de restauration sachant que ces locaux existaient depuis l’ère coloniale. Tel est le vœu des centaines de jeunes dans la commune de Sidi Ben Adda qui attendent avec impatience l’ouverture d’une salle de spectacle car la commune est totalement dépourvue de lieux de loisir.

Source : Voix-Oranie

One Comment

  1. Ahmed dit :

    A quand les trois salles de cinéma, et pourquoi pas d’autres salles pour une ville qui en une décennie a connu une croissance démographique considérable….
    La culture est l’âme du peuple, et que si les conditions ne sont pas réunies et les moyens pourvus, pour qu’elle devienne un phénomène cataliseur au sein de la société, pour que celle-ci vive dans l’harmonie, l’épanouissement personnel et collectif permanent, il va de soi qu’au lieu de cela l’ignorance se propagera, le civisme déjà absent s’eloignera encore plus, et il ne restera aux survivants que de vivre les conditions de vie de zombies.
    Ahmed temouchentois qui aime sa ville natale et déçu par ses dirigeants.

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman