Remous au sein de l’UGEA

batimentLe conflit larvé qui opposait depuis quelque temps les entrepreneurs affiliés à l’organisation patronale UGEA, au président de son bureau de wilaya à Aïn Témouchent, M. Kara Terki Djamel, a fini par éclater au grand jour, par la démission de M. Zerab Aziz, membre de ce bureau et co-signataire des chèques émis par ce bureau.Pour éloigner le spectre de la division qui se profilait localement à l’horizon de cette organisation, certains entrepreneurs ont saisi la coordination de l’Ouest à Oran, par le biais d’un rapport détaillé sur les défaillances du bureau de Témouchent, censé soutenir les entreprises qu’ils représentait, «au moment où ces dernières endurent les pires problèmes, tant au niveau de l’administration, que celui de la justice», apprend-on.
Une situation qui aurait entraîné la démission de M. Zerab Aziz, membre du bureau et co-signataire avec le président des chèques bancaires émis. Il se murmure même que c’est lui, qui aurait déclenché le mouvement de contestation contre le président en exercice. C’est ainsi que M. Benouada Med, coordinateur pour la région Ouest de l’Union générale des entrepreneurs algériens (UGEA), a entrepris de mettre fin à ce conflit, en organisant une réunion, ce dernier mardi après-midi, au niveau de la salle de conférences de l’Hôtel Bel-Air de Aïn Témouchent, en présence d’une centaine de chefs d’entreprises. Après avoir entendu ces derniers évoquer les nombreux problèmes qu’ils vivent au quotidien, parmi eux, l’augmentation vertigineuse des prix des matériaux de construction et les conflits relationnels avec l’administration voire parfois même avec la justice, le coordinateur de l’UGEA a pris la décision de parer au plus urgent. A savoir, la préparation de l’élection d’un nouveau président, dont le scrutin devrait se dérouler le lundi 5 mai prochain.
Dans cette perspective, il a désigné 5 personnes chargées de préparer ces élections dans la transparence, tout en recommandant à l’assistance de choisir maintenant «un homme qui saura vous représenter et qui se montrera à la hauteur dès qu’il s’agira de défendre la cause des entreprises qui travaillent», a-t-il précisé en substance. Il est vrai que le secteur du BTPH se fait souvent l’écho d’entreprises défaillantes dans la conduite des projets qui leur sont confiés. En marge de cette réunion, M. Benouada a fait part à l’assistance, que quelques jours auparavant, l’UGEA a tenu une réunion avec le ministre de l’Habitat à Alger. Réunion au cours de laquelle ont été débattus les problèmes liés à la hausse des prix sus-évoquée. Débats qui le laissent penser: «Il va y avoir sûrement la révision des prix du béton» et autres solutions de la même veine. Pour l’anecdote, le président en exercice de l’UGEA de Aïn Témouchent s’était entre-temps fendu d’un communiqué de presse, pour tenter d’annuler cette réunion. La suite lui prouva que sa tentative de dernière minute fut vaine, puisque la réunion finalement s’est tenue, avec la perspective que l’on sait.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman