Saïdi Saïd arrache le ticket gagnant

L’on relève que le FLN n’a pas réussi à faire le plein des 94 voix de ses élus locaux au profit de son candidat. C’est par 167 voix contre 67 glanées par le candidat FLN que Saïd Saadi, investisseur touristique et président de la chambre de commerce et d’industrie, a maintenu dans le giron du RND le poste de sénateur devenu vacant. Un candidat libre, un élu RND en rupture de ban, a collecté deux autres voix en plus de la sienne. Et fait notable, il a été comptabilisé un important pourcentage d’abstentions, soit 30 bulletins nuls dont 14 blancs. Il n’en reste pas moins vrai que le plus remarquable réside dans le score réalisé par le nouveau parlementaire, un score de très loin supérieur à tous ceux réalisés lors des précédentes sénatoriales. Pour d’aucuns, ce nombre traduit principalement moins la faillite du candidat FLN que celle de son parti ou du moins de celui de sa direction locale, une direction imposée après l’étêtement de la précédente mouhafada. Cela était intervenu à la faveur des dernières législatives pour faire place nette à Djamal Ould Abbès et à sa liste.
Ainsi, l’on relève que le FLN n’a pas réussi à faire le plein des 94 voix de ses élus locaux au profit de son candidat. Par ailleurs, si l’on crédite ce dernier d’avoir bénéficié des voix de l’aile Bouguerra Soltani du MSP à l’exclusion de celles des partisans de Ménasra opposés au soutien au FLN, le candidat FLN n’aura même pas recueilli 50% des suffrages FLN. Pis, il aurait ainsi réalisé moins que son score lors des primaires organisées par le FLN en vue des sénatoriales. Cependant, ces considérations étant, il apparaît pour tout aussi vrai que la victoire du parti d’Ahmed Ouyahia tient aussi au fait que, contrairement au FLN et au MSP, celui-ci avait mis de l’ordre dans ses rangs depuis les dernières élections locales et que Saïdi Saïd, alors nouvel élu à l’APW, avait réussi très tôt à faire le consensus autour de sa future candidature à la sénatoriale. De la sorte, sa campagne avait été mise en branle depuis trois années plutôt que depuis un trimestre par son adversaire du FLN. Fait unique dans les annales d’un scrutin de ce genre, à la clôture du dépouillement de bulletins de vote, une salve d’applaudissements d’élus de tous bords a salué sa victoire.

Source : El-Watan

One Comment

  1. belloumi dit :

    el habate khouya,el habate…

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman