Salon national du livre

La Maison de la Culture de la wilaya de Aïn Témouchent s’apprête à organiser au sein de ses galeries, le septième du Salon national du livre. Et ceci du 16 au 26 avril 2009. Cette édition est placé sous le signe de la manifestation culturelle de l’année «El Qods, capitale de la culture arabe». Selon un membre du comité organisationnel, vingt maisons d’édition ont confirmé leur participation. Toujours selon l’un des organisateurs, on s’attend à l’exposition de plus de 50.000 volumes au minimum dans les deux langues, l’arabe et le français et tous genres de disciplines. Les enfants seront particulièrement favorisés. Ils pourront trouver sur les rayons du salon des livres parascolaires, des livres de conte et les supports audiovisuels et didactiques. Comme la période où se tient ce salon coïncide avec les moments de préparation aux divers examens de fin d’année scolaire, l’affluence des lycéens et collégiens sera certainement importante et significative.
La gent féminine se retrouvera également avec des ouvrages destinés à ce public avec une option pour les manuels en gastronomie.
La direction de la Maison de la Culture a exigé aux maisons d’édition de réduire au maximum les prix de vente du livre -qui sont habituellement élevés- pour que les titres proposés soient accessibles à tous les visiteurs intéressés, notamment la catégorie de personnes socio-économiquement démunies.
Cette recommandation des organisateurs aura certainement une conséquence positive sur la lecture en général et permettra à un large public et aux familles d’avoir leur propre bibliothèque. Les exposants, selon le directeur, Koudid Abdellali, bénéficieront de la gratuité des stands et une prise en charge partielle en signe d’encouragement à la bonne distribution.
Puisque le salon est placé sous le signe d’El Qods, deux conférences dont les thèmes se rapportent à cette région meurtrie du monde arabe, seront programmées. Parallèlement à ce salon, s’ajoute un concours en relation aussi, avec Youm el Ilm.
Bien entendu, ce concours est indépendant des deux autres concours, l’un sur le conte d’envergure wilayale et l’autre national, relatif à la poésie et la littérature de résistance. Actuellement, la Direction de la Culture a lancé une campagne de communication avec spot publicitaire dans la presse écrite, sur les ondes de la radio locale ainsi que sur des banderoles affichées à travers les artères de Aïn Témouchent.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman