Santé scolaire et activités socioculturelles

Les préoccupations liées au monde scolaire sont loin de se limiter aux questions pédagogiques et logistiques. La prise en charge des élèves englobe également les dimensions hygiénique, sociale et culturelle, d’autant qu’au plan sanitaire l’actualité interpelle l’ensemble des populations quant à la nécessité de se prémunir des épidémies qui menacent les couches vulnérables. D’aucuns redoutent et vous l’avez deviné, les grippes surtout à l’approche de l’hiver. Une cellule de veille a été constituée en vue de signaler les cas suspects de grippe H1N1 dite porcine. Pour l’heure, il existe 16 unités de dépistage scolaire (UDS) à l’échelle de la wilaya.
On ne sait pas encore si des recommandations ou des réunions de sensibilisation concernant le sujet ont été données ou programmées mais la situation exige des mesures préventives. Il est dit que les équipes composant les UDS activent dans des conditions favorables, ce qui suppose qu’elles possèdent les moyens appropriés pour faire face à une alerte. Tant mieux. Les établissements à grands effectifs comme le lycée Marni Sandid Mohamed ou le CEM Emir Khaled sont pourvus chacun de 02 dentistes, 2 généralistes et 2 agents paramédicaux. Il s’agit de mettre à contribution ce personnel de manière permanente et pas uniquement lors des rentrées scolaires.
En matière d’aide sociale les commissions de solidarité scolaire installées dans chaque école devront en collaboration avec les services de la daïra et les associations des parents d’élèves établir les listes de bénéficiaires de la prime de 3.000 dinars.
Pour ce qui est du livre, en plus de la redistribution des ouvrages prêtés l’année dernière et consentis aux élèves démunis, l’opération «échange de livres» entamée au début de la rentrée scolaire permettra à terme de toucher le maximum d’enfants scolarisés au nombre de 31.000. En principe, même pour les nouveaux livres il n’y aura pas de problèmes puisque, indique-t-on, les besoins ont été exprimés à temps, avant les vacances scolaires. D’ailleurs, la tutelle fait obligation aux établissements scolaires d’afficher les prix des livres à l’intention des élèves. Au chapitre des activités culturelles et sportives la circulaire ministérielle n°274 du 22/03/2009 est venue rappeler à tous les établissements du moyen et du secondaire le rôle dévolu aux ACSS (association culturelle sportive scolaire) dont la création est recommandée dans chaque établissement lequel doit en outre encourager la mise sur pied de clubs omnisports afin d’assurer une animation continue durant toute l’année scolaire des disciplines sportives retenues.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman