Spécial Ramadhan – «Sanaoud» remue le public

En présentant la pièce théâtrale «Sanaoud», la troupe d’Oran «Les amis du théâtre et des arts» a inondé le public d’émotion, jeudi dernier en soirée. La représentation donnée à la salle de spectacle de la Maison de la culture d’Ain Temouchent a été suivie par une assistance nombreuse et dont la majorité était composée de jeunes qui, par ce déplacement, manifestaient un besoin évident de culture et de divertissement. Cette troupe qui a joué «Sanaoud», est formée d’un trio d’artistes. L’ouverture se fait avec deux comédiens qui entrent en scène. Le premier joue le rôle d’un cireur de chaussures et le second l’ami d’un oiseau en cage. Les deux protagonistes ont perdu chacun un jeune frère dans une mission de responsabilité. Puis apparaît un troisième avec une chandelle. Le texte traite de la terrible situation qu’endure le peuple palestinien et le choix de l’intitulé de cette pièce «Sanaoud» (Nous reviendrons), n’est pas fortuit. Ces jeunes artistes qui ont parfaitement géré leurs déplacements dans un décor intelligent, ont fixé par leur jeu l’attention du public, du début à la fin. Un véritable exploit dans la mesure où, selon le metteur en scène Medjahri Habib, cette jeune troupe ne dispose pas dans son parcours d’une grande expérience.
Créée en juillet 2007, la troupe, «Les amis du théâtre et des arts», a choisi de diffuser son produit à Ain Temouchent avant de voyager à Alger. «En outre, souligne Medjahri Habib, la production de «Sanaoud» est soutenue par le ministère de la Culture dont le contrat stipule que la troupe doit présenter quinze spectacles à travers certaines wilayas du pays. En tous les cas, la troupe inspire beaucoup d’optimisme et d’encouragement à la faveur de sa composante humaine qui est de douze acteurs dont quatre jeunes filles. Pour sa part, le président du groupe «Les amis du théâtre et des arts», Bouabdellah, a exprimé sa satisfaction quant à l’accueil chaleureux que le public avait réservé aux comédiens et à la pièce. Cette fois, l’on a constaté une nombreuse affluence du public qui sera probablement un signe de bon augure pour la relance du 4ème art dans la wilaya d’Ain Temouchent. Pourvu que ça dure, le reste viendra.

Source: Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman