Surveillance et lutte contre les feux de forêts

Le temps pluvieux qui a caractérisé cette année depuis l’automne dernier, a contribué à l’explosion d’une végétation luxuriante dont les forêts de la wilaya de Aïn Témouchent ont été les premières à bénéficier, incitant ainsi la direction des Forêts à se préparer à affronter les risques de la saison estivale. Avec la saison printanière, la façade côtière allant de Sassel jusqu’à la limite de la corniche oranaise, ainsi que le périmètre agricole de Aïn El-Arbaâ allant jusqu’à la limite de la wilaya de Sidi Bel-Abbès et tout le long de la RN35 jusqu’aux confins de la wilaya de Tlemcen, la nature exhale toutes ses saveurs et autres arômes. C’est justement la période qu’a choisie la direction des Forêts pour se préparer à affronter les risques inhérents à la période estivale, avec son cortège de feux de récoltes, de maquis et autres broussailles. Autant de facteurs de risques pour les couverts boisés voisins.
Comme elle le fait depuis ces 5 dernières années, durant lesquelles des pistes ont été ouvertes pour faciliter l’accès aux véhicules anti-incendie, la direction du secteur a programmé l’aménagement de sites où les familles pourront venir profiter de la fraîcheur sylvestre. Des sites que ces visiteurs sont appelés à préserver en évitant de faire du feu tout comme les fumeurs qui à défaut de s’empêcher de griller une cigarette, doivent veiller à ne pas jeter leurs mégots allumés.
Afin de renforcer ses structures de veille sur la couverture sylvestre, la direction des Forêts (DF) a procédé au recrutement de jeunes saisonniers, qui après leur formation, seront affectés avec les agents permanents au niveau des plus grandes zones forestières, pour structurer des postes de vigie dotés de talkiewalkie et le cas échéant, de téléphones mobiles. Le redéploiement de tous ces moyens humains et technologiques présente l’intérêt de signaler le feu dès les premiers instants de son apparition. Une méthode qui a apporté ses fruits, puisque l’année passée, la wilaya d’Aïn Témouchent a connu le moins de sinistres à l’échelle de l’Ouest algérien.
Pour ce qui est du matériel roulant mobilisé pour la circonstance, la DF dispose de camions-citernes, de tracteurs et de 4×4 spécialement aménagés et équipés de lances d’aspersion d’eau et autres produits pour attaquer les feux de petite et moyenne importance, en attendant l’arrivée des sapeurs-pompiers de la protection civile, au cas où leur aide s’avèrerait nécessaire. Par ailleurs, des puits et autres points d’eau sont localisés pour l’approvisionnement des camions-citernes d’intervention, apprend-on des mêmes sources.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman