Tomber de rideau sur le festival des marionnettes

La 3ème édition du Festival culturel national de théâtre de marionnettes (FCNTM) a été clôturée hier par M. Bouchahlata Mohamed, commissaire du festival, au nom de la ministre de la Culture. Tout en félicitant les participants à cette manifestation culturelle et les efforts fournis pour l’améliorer, M. Bouchahlata a précisé que 59 représentations ont été présentées à cette occasion. «Il s’agit là d’un véritable défi pour une édition, la deuxième à Aïn Temouchent ». La 1ère édition s’est déroulée, a-t-il rappelé, à Chlef en 2007. Dorénavant, le FCNTM se déroulera annuellement, du 10 au 16 juin, a précisé son commissaire. Au début de la cérémonie de clôture, le président du jury, M. Mohamed Adar, a signalé que le jury a recommandé, spécialement, «l’ouverture, à Aïn Temouchent, d’une annexe de l’ISMAS de Bordj El Kifane, spécialisée dans la marionnette». Le jury a, également, demandé que le texte soit écrit sur «un plan dramatique », outre la remise, par les troupes en «IN», de fiches techniques complètes sur leurs oeuvres. Tout en proposant le renforcement de la formation des troupes par des «supports vidéos», le jury a retiré, pour cette édition, «les prix des meilleurs réalisations et textes», a précisé M. Adar. «Ceux-ci ont été remplacés par les 2ème et 3ème prix», a-t-il signalé.
La remise des prix, dont celui du grand prix remporté par la troupe «Adhim Fatiha» de Sidi Bel Abbès pour son oeuvre «Sellat El Adjaïb» (La corbeille des merveilles), a été présidée par le secrétaire général de la wilaya de Aïn Temouchent. Deux spectacles ont été présentés lors de cette cérémonie de clôture. Il s’agit «d’El Arroussa el abadia» en relation avec El Qods, capitale éternelle de la culture arabe, par la troupe «Masrah el asdikââ » de Chlef, et une chorégraphie du ballet de la maison de la culture de Aïn Temouchent sur une oeuvre de Beethoven.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman