Tourisme

Il existe de hautes potentialités touristiques notamment balnéaires, thermales et historiques fait que la wilaya est un pôle touristique de dimension nationale et internationale.

Le tourisme balnéaire

Il est incontestable que le développement économique de la wilaya repose dans une grande mesure sur la promotion du tourisme balnéaire.
Dans cette optique, et pour affirmer la vocation touristique de la wilaya, il a été procédé à l’identification et à la délimitation de six (06) zones d’extension touristique (Z.E.T); Celles ci occupent une superficie totale de 1037 ha qui sont destinées à recevoir les investissements touristiques, ce sont les zones de :

  • Rachgoun ( commune d’Oulhaça): 50 ha
  • Sidi Djelloul ( commune de Sidi Ben Adda): 250 ha
  • Terga ( commune Terga): 120 ha
  • Sassel ( commune d’Ouled Boujemâa): 36 ha
  • Sbiaat ( M’said): 180 ha
  • Bouzedjar: 400 ha

De par leur site, et leur superficie , ces zones d’expansion touristiques sont des espaces propices pour devenir des foyers touristique , la création d’équipements touristiques tels que les complexes touristiques, hôtels, restaurants, relais routiers, camping ., doivent contribuer à l’affirmation de la vocation touristique de la wilaya, et à l’amorce d’un développement dans une région où le tourisme sera dynamique par son essor économique.

Le thermalisme

L’existence de sources d’une haute valeur thérapeutique dans les zones de Hammam Bouhadjar constitue une potentialité touristique de très grande importance offrant au touriste des possibilités de détente, de repos et de thérapeutique.
Etant donné l’insuffisance des équipements hôteliers pour recevoir une demande potentielle (seul un complexe touristique datant des années 70 assure l’aceuil des touristes), de nouvelles structures doivent être réalisées pour augmenter la capacité d’accueil actuelle.

Sites archéologiques


Le tourisme dans la Wilaya de Ain Temouchent ne s’arrête pas seulement au tourisme balnéaire et thermale. L’existence de sites archéologiques et historiques tels que les ruines de Siga, capitale du roi numide Syphax ou se trouve son tombeau datant du 3eme siécle avant J.C l’île de Rachgoun anciennement denomée Cap d’Accra et son phare et le site de la Tafna ou fut signé le traité célébre qui porte son nom entre l’Emir Abdelkader et le Général Bugeaud, garantissent aux visiteurs des séjours culturels intéressants.

2 réflexions sur « Tourisme »

Répondre à serrurerie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *