Trois citoyens sur quatre ont le téléphone

iphoneLe secteur de la poste et des technologies de l’information et de la communication dans la wilaya d’Aïn Témouchent est décidé à améliorer la qualité des prestations de la poste et de la téléphonie avec une meilleure couverture. C’est d’ailleurs ce qui est demandé et cela constitue les objectifs à atteindre par les responsables concernés à tous les niveaux décisionnels et exécutifs. En terme de statistiques, il a été enregistré en 2007 un taux d’occupation de la téléphonie fixe de 63,87 % un seuil qui se traduit par 40.644 lignes contre 60,87 % comptabilisé en 2006.
L’observateur s’intéresserait certes à ces indicateurs de référence, mais aurait aimé savoir également quel a été l’impact socio-économique atteint et ses répercussions sur l’amélioration du cadre de vie des citoyens. Par ailleurs, les mêmes statistiques ont omis d’aborder le volet assainissement de la situation de la téléphonie fixe mettant en relief le taux des lignes suspendues momentanément ou définitivement. Le lecteur avéré s’intéresse aux causes ayant poussé bon nombre d’abonnés à opter pour la téléphonie mobile. Trois opérateurs assurent la couverture de la wilaya d’Aïn Témouchent. Le nombre est passé de 172.769 en 2006 contre 200.800 abonnés en 2008. En terme de rapport, la téléphonie fixe représente 21 % vis-à-vis du mobile qui a connu un développement considérable en si peu de temps.
En additionnant les deux modes de téléphonie, cela se traduit par un parc de 241.444 abonnés, un chiffre que donnent les mêmes sources d’information. Comparé au nombre d’habitants de la wilaya d’Aïn Témouchent, l’on peut dire qu’approximativement 3 citoyens sur 4 disposent de téléphone et plus de 1 sur 2 ont le téléphone portable. Les statistiques devaient s’intéresser principalement à ces critères et ces paramètres qui mettent en valeur l’importance des grands investissements engagés par l’Etat ces dernières années et qui mesurent vraiment le développement du secteur et par ricochet celui de la vie. Cependant l’on aurait aimé que le rapport établi par les services mandatés aborde le problème de l’identification des usagers ayant des puces non inventoriées chez les trois opérateurs de la téléphonie mobile.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman