Un aliéné de 19 ans assassine un enfant de 4 ans

La commune de Aïn Tolba, dans la wilaya d’Aïn Témouchent, a été mise en émoi dans l’après-midi de jeudi dernier, par la nouvelle de l’assassinat d’un petit garçon de 4 ans, tombé sous les coups de couteau que lui a assénés un jeune de 19 ans, catalogué de surcroît de malade mental et circulant en toute liberté, en témoigne sa carte de handicapé à 100%. Le petit H.A. âgé de 4 ans seulement, a été en effet la victime expiatoire de la folie d’un énergumène dénommé H.T., âgé de 19 ans et que les services patentés cataloguaient de fou, puisqu’il circulait avec une carte lui reconnaissant son handicap mental à 100%.
Le problème, c’est qu’il ne se jugeait pas si fou que cela, puisqu’il portait sur lui l’arme du crime qui lui a permis d’attenter à la vie d’un petit innocent. C’est dire l’émotion que cette triste nouvelle a suscitée, ce dernier jeudi soir, au sein de la population de la commune de Aïn Tolba qui se trouve désormais plongée dans l’angoisse de voir récidiver le criminel, même s’il a été arrêté et présenté hier samedi devant le procureur de la République près le tribunal de Béni-Saf. «C’est que, dira un citoyen encore tout retourné par l’émotion, avec un bon avocat, n’importe quel tribunal pourrait déclarer son irresponsabilité». Quant au corps du petit garçon assassiné, il a été déposé à la morgue de l’hôpital de Béni-Saf, pendant qu’une enquête était ouverte par la brigade de gendarmerie de Aïn Tolba pour déterminer les causes et les circonstances qui ont présidé à ce drame poignant.
Un drame qui relance la polémique autour des malades déséquilibrés mentaux avérés, parmi eux de dangereux énergumènes qui s’attaquent à tout ce qui les entoure dans nos rues, à plus forte raison quand il s’agit de faibles femmes ou d’innocents enfants, ce qui ne les empêche pas de circuler en toute liberté. Pire, l’ironie du sort a voulu que ce nouveau drame de l’aliénation mentale intervient à quelques jours de la célébration de la Journée mondiale sur la santé mentale, placée cette année, par l’OMS, sous le slogan «faire de la santé mentale une priorité dans le monde».

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman