Un arbre devant chaque maison

environnementLa ville d’Aïn Témouchent s’entourerait d’un manteau vert extraordinaire, actuellement, en cours de réalisation grâce à l’apport et l’appui effectifs de la conservation des forêts qui n’a pas hésité à mettre tous les moyens dont elle dispose à la portée des collectivités locales. Le plus important n’est pas uniquement de planter des arbres d’alignement et d’ornement mais de réussir ces plantations: défi qu’il faut lever. On envisage de planter quelque 5.000 autres arbustes, estime M. Touil Boucif, maire de la ville qui s’est plaint du manque de moyens d’arrosage. Il espère obtenir des camions-citernes et cela dépend des possibilités financières de la wilaya.
Pour une opération d’une telle envergure, le FCCL est sensible à cette question d’intérêt communautaire et le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales attache beaucoup d’importance à l’amélioration du cadre de vie et accorde beaucoup de crédit aux espaces verts et plantations d’arbres dans les cités. A raison de 100 arbres par hectare l’objectif fixé par la commune est de 50 ha. Il faut voir les choses sous ce plan-là pour comprendre l’urgente nécessité de mettre, à la disposition de l’APC, les moyens qui s’imposent. A raison de 400 DA par arbre y compris la confection des trous, cela «correspondrait à 2 millions de DA, un montant que l’on donne à titre indicatif pour illustrer les efforts que déploient la conservation des forêts et les collectivités locales. Cependant, il est regrettable de voir certains plants dépérir quelques jours avant leur mise en terre.
Cela n’a rien à voir avec la qualité des plants, ni la façon culturale usitée mais ces derniers ont été plantés dans des espaces libres contenant une faible épaisseur de terre qui a été mise par-dessus une couche d’enrobé ou d’enrochement. Le cas des routes nationales est édifiant. Cependant l’expérience d’Aïn Témouchent doit être élargie et généralisée aux autres centres urbains, notamment les chefs- lieux de daïra et les villes importantes. Cette action d’envergure doit s’inscrire dans le temps selon un programme bien défini auquel tous les acteurs doivent prendre part dans sa réflexion et sa mise en oeuvre. Les collectivités locales sont appelées à faire des propositions réalistes et le temps s’y prête bien à l’occasion de la Journée mondiale de l’arbre. Faisons du slogan: «un arbre devant chaque maison», un objectif.

Source : Le Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman