Un autre circuit pour les trafiquants de drogue

cannabis2.478,9 kg de kif traité ont été saisis en 2007 à Aïn Témouchent grâce aux efforts conjugués des services de la Gendarmerie, des Douanes et de la Sûreté nationale, a-t-on appris à l’inspection des Douanes. Près de 3,5 tonnes de kif traité ont été saisies à l’échelle nationale en 2007, avait indiqué samedi le Directeur général des Douanes algériennes, M. Mohamed Abdou Bouderbala.
La plus importante de ces saisies, d’une valeur globale approchant les cent millions de dinars, a été celle des 1.600 kg de résine de cannabis, découverts dans un yacht étranger qui avait été abandonné en haute mer après une avarie de moteur. L’itinéraire privilégié aujourd’hui par les trafiquants pour acheminer la drogue semble être les grands ports d’Alger, Oran, Béjaïa et Skikda ainsi queceux de Ghazaouet et de Aïn Témouchent, en plus des aéroports, notamment, d’Oran et de Annaba, fait-on remarquer. Comparativement aux résultats de l’année 2006, les contrôles douaniers opérés, en 2007, sur les principaux axes routiers de Aïn Témouchent, se sont révélés «beaucoup moins concluants », atteignant à peine 1,880 kg, contre 157,295 kg en 2006, observe, par ailleurs, l’inspection des Douanes de Aïn Témouchent. L’inspection douanière aura prochainement un nouveau siège, au sud-est de la ville, en sus de deux autres infrastructures où seront logées la recette de Béni-Saf et la brigade d’El-Amria, a-t-on appris de même source. Concernant les marchandises de contrebande, le bilan comparatif 2006-2007 fait ressortir une hausse de la valeur des saisies, soit plus de 5,5 millions de dinars contre 3,5 millions de dinars. Les autres saisies concernent les pièces détachées d’occasion, principalement celles destinées aux poids lourds (12 millions de dinars) et des effets vestimentaires (13 millions de dinars). Les cigarettes, les téléphones mobiles et certains ingrédients alimentaires, importés sans déclaration, restent des produits dont les volumes de saisies ont baissé, tout comme le commerce du mazout. Au chapitre des déclarations, l’inspection des Douanes a traité 63 dossiers de dédouanement de véhicules et 173 de marchandises pour des montants respectifs de 124.227 DA et 275 millions de DA. Le bilan fait état, également, de sept ventes aux enchères publiques qui ont rapporté 58,458 millions de dinars.

Source : Le Quotidien-Oran

One Comment

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman