Un casse-tête pour les automobilistes

boulevard temouchentLe vrai casse-tête pour les automobilistes de la ville de Aïn Témouchent, est issu jusqu’à ce jour, de l’application d’un plan de circulation, établi il y a bien des années, quand le parc de la wilaya ne dépassait guère les 10.000 véhicules. Aujourd’hui, ils sont plus de 35.000 véhicules à sillonner journellement les rues de l’agglomération. Par ailleurs, l’absence de parkings officiels ne plaide pas pour améliorer la situation et les investisseurs capables d’ériger des parkings à étages, ne se bousculent pas vraiment au portillon. A signaler, surtout ses derniers mois, que les conducteurs de véhicules sont obligés, faute d’espaces, de stationner des deux côtés des rues par faire leurs courses et ne se gênent pas de bloquer les accès aux immeubles et autres magasins, parfois même des garages de particuliers qui ne peuvent plus sortir leurs véhicules, même en cas d’urgence.
Quant aux agents de police affectés à la circulation, ils éprouvent pas mal de difficultés à assurer leur mission, et ce, malgré les renforts qu’ils reçoivent de temps à autre pour débloquer le flux des véhicules piégés. D’ailleurs, certains conducteurs estiment que si le plan de circulation ne sera pas opérationnel d’ici l’été prochain, il y a fort à craindre que la situation ne soit inextricable avec l’afflux des véhicules des vacanciers. Il est donc temps que soit désignée une commission ad-hoc, composée par des représentants de l’APC, de la sûreté urbaine et des directions des Transports et des Travaux publics, pour entamer une réflexion sur un sujet, qui ne fait qu’empoisonner l’existence des automobilistes, dès qu’il s’agit pour eux de traverser la bonne ville de Sidi Saïd au volant de leurs véhicules.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman