Un colloque sur l’histoire de «Bouhmidi»

histoireLa salle des conférences de la nouvelle (et superbe) bibliothèque «Malek Bennabi» de Aïn Témouchent va abriter, les 23 et 24 avril prochains, le premier colloque national sur la vie de «Bouhmidi», calife de Tlemcen sous l’ère de l’Emir Abdelkader. Parrainée par le wali d’Aïn Témouchent, ce symposium scientifique est organisé par l’association «El-Bouhmidi» de Béni-Saf en collaboration avec la direction de la Culture. D’illustres historiens et professeurs d’universités de l’Ouest et de l’Est du pays ont annoncé leur participation ô combien importante. Ils vont certainement, chacun par ses mémoires, sortir de l’anonymat celui que l’on présente comme le lieutenant de l’Emir Abdelkader.
Pour Bouziane Bensenouci, membre de l’association et coordinateur du colloque, cette rencontre de chercheurs et scientifiques est une grande première en son genre, qui va permettre d’apporter plus de lumière sur la personnalité historique et emblématique d’un homme et de meubler les qualités humaines et intellectuelles d’un politicien et militaire qui fut, en son temps, l’Algérien Mohamed «Bouhmidi El-Oulhaci», symbole de l’identité algérienne. A titre sommaire, Mohamed El-Bouhmidi est né en 1803 dans la région de Oulhaça, d’où ce surnom d’El-Oulhaci hérité. Bouhmidi El-Oulhaci était gouverneur (calife) de Tlemcen, à la tête de 13.000 hommes. Au sein de la Smala, une sorte de QG de l’époque, instauré par l’Emir, il est un officier. Certains historiens le décrivent comme un cavalier hors pair, un militaire exceptionnel.
Dans son livre «Histoire des derniers prisonniers français faits par l’Emir Abdelkader», paru en 1952 dans les éditions Paris, le capitaine Schmitz parle de Bouhmidi, du gouverneur de Tlemcen 1837-1839. Il dit que c’est l’Emir Abdelkader qui délégua Mohamed Bouhmidi qu’il présente comme originaire de la tribu de Oulhaça, et qu’il présente aussi comme un champion (dixit Schmitz) de la guerre d’indépendance soutenue pendant quinze années par la foi musulmane contre l’invasion chrétienne. Loyauté et magnanimité desquelles les prisonniers français ont, plus d’une fois, rendu hommage à Mohamed Bouhmidi quand ils parlent de leur captivité.
Quand Léon Roche, ancien interprète de l’armée d’Afrique, parle de sa relation avec Bouhmidi dans son livre «32 ans à travers l’Islam 1832-1864″, livre sorti en 1984 dans les éditions Paris, il dit, dans son tome 2001, notamment à la page 214, que Mohamed Bouhmidi était un théologien intelligent, qu’il avait des qualités militaires exceptionnelles.
Il dit aussi que Bouhmidi avait dirigé, dans la région, toutes les batailles notamment celle de la Tafna et de Sidi-Yacoub, un 25 avril 1837. Dans le livre «32 ans à travers l’Islam 1832-1864″, Léon Roche décrit Bouhmidi El-Oulhaci, qui avait 04 années de plus que l’Emir, plus grand aussi, maigre mais fortement musclé, un teint bruni par le soleil, une barbe noire et bien plantée, des yeux remarquables par la longueur de ses cils. Qu’il était le meilleur cavalier de son temps, qu’il savait manier le sabre. Comme l’Emir Abdelkader, il a fréquenté la zaouia de Mazouna et apprit le coran, et à ses côtés, il participa au traité de la Tafna le 30 mai 1937, et plus tard, il concourut à l’Etat algérien moderne. En novembre 1947, il partit en mission au Maroc -à l’époque du roi Abderrahmane- où il mourut empoisonné et où d’ailleurs il est toujours enterré près, semble-t-il, de Taza (à 50 km à l’Est de Fès).

Source : Quotidien-Oran

36 réflexions sur « Un colloque sur l’histoire de «Bouhmidi» »

  1. salam alykoum ,
    comme été écrit ci-dessus je m’appelle chahrazed BOUHMIDI j’habite a oran et j’aimerai bien connaitre plus sur mon ancêtre .

    prière de me contacter sur mon adresse mail (cfunnyh3@hotmail.com)

    dans l’attente de votre réponse ;eeuuhhh c vrais vs allez trouver ça honteux mais on connais peu sur notre cavalier BOUHMIDI .

    1. Bonjour,

      J’ai appris récemment qu’el bouhmidi était mon arrière grand père, le grand père maternel de mon père, pendant mon enfance j’entendais souvent parler de lui sans comprendre qu’il était parent ni qu’il était connu, ce n’est que dernièrement que j’ai réalisé cela, pouvez-me donner plus de renseignements sur lui.

      Merci

    2. Il ne peut être votre ancêtre mademoiselle. Bouhmidi était de la tribu des oulhaça,
      Son nom serait donc OULHACI.
      bouhmidi devait être un surnom ou un deuxième prénom

      Vous êtes originaire de maghnia plutôt non?

  2. Michel Combe commondant de l’une des brigades sous l’ordre des généraux Oudinot, Perrégaux et d’Arlanges. En 25 avril 1836, à la retraite de Sidi Yacoub, le général d’Arlanges étant hors de combat.
    d’apres le dictionnaire le quiet de 1992 que le général d’arlange a été battu pat l’Emir Abdelkader et son homologue El Bouhimid el oulhaci le 25 avril 1836 a Sidi yacoub .
    La grand bataille de Sidi Yacoub dérigé par l’Emir Abdelkader et son général El Bouhmidi le 25 avril 1836 est ecrit par Adib Harb ecrivain libanais .
    tu trouvera ds le site sidiyacoubibnou.onlc.fr

  3. encore es recits historiques sur nos valeureux combatants de la cause de l’Islm et de notre pays l’Algerie

  4. un article sur Tarek bnou Ziad El Oulhaci pour nous eclairer sur la valeur de cet homme valeureux de notre region berbero mauresque Oulhaca

  5. L’histoire appartien à ceux qui l’ont faite. ceux qui l’ont vécue , sont morts en braves! .Référez vous a ceux que disent les ancients! soyez correcte envèrs vous même… cherchez ;; bien avant de confirmer quoi que ce soit ( l’histoire est le maitre des savants ; l’histoire ne pardonne jamais et le temps à l’avenir fera des siennes . et demain le soleil se levera (inchalah) et mèrçi camarade ZOHEIR…..QUE dieu t'(enffleuris) et te donne de la chance et la baraka

  6. en premier lieu je dois vous remerciez pour cette information
    c’est bien de parler d’un personnage historique a qui on doit beaucoup de choses
    mais ce qui sera encore mieux c’est de dire des verites baser sur des donner
    concretiser
    dans des livres ou des documents
    j’aimerai bien en savoir plus sur mon ancetre

  7. que dire,je dois tt d’abord apporter quelque corrections,(au participants du colloque et a chahrazed d’oran)
    oulhassi (nom berbere antique) est le nom de famille(herité) de bouhmidi et non pas le contraire.bouhmidi etait le prenom.
    la region de oulhaça(siga) ville antique de la numidie occidentale,tient en réalité son nom de la dynastie des oulhassi(oulhaci),lignée berbere pure de l’algerie.d’où syphax et bien plus tard tarek ibn ziad el oulhassi.
    aussi,je dois informer que c’est el oulhassi qui a apporté son pourvoir et reconnu l’emir abdelkader et on pas le contraire?!
    comment expliquer sinon qu’il etait déjà à la tete de 13 000 bereberes musulmants?!!(l’hsitoire parle de plus de 20 000)
    el oulhassi avait le pouvoir de temouchent et de tlemcen et de toutes ses tribues avant l’arrivé de abdelkader et c’etait un pouvoir herité et confirmé par ses talents de stratege et de guerier(helas au cours de son existance plutot courte) avant son assassinat par le roi du maroc.
    j’me suis posé beaucoup de questions sur cet assassinat d’ailleur,pas vous ?
    je serai ravi de vous lire,bonne journée.
    (oulhassi)

    1. Bonjour. J’ai eu l’immense plaisir de côtoyer amicalement un certain Oulhaçi Hosni à Alger : Macha’ Allah. Juste pour vous dire que l’un des mes ancêtres, le cheikh El Mokdad, enseignait à la Zaouia de Mazouna d’où l’on tire nos origines les plus proches . Cordialement.

  8. que penser sur l’organisation d’un colloque sur la cité historique de SIGA ET SON ROI OULHACI SYPAX DURANT CET ETE AUSSI D UNE RENCONTRE SUR L HISTOIRE HEROIQUE DE TAREK BNOU ZIAD EL OULAHACI
    CONTACT SUR EMAIL A VOUS OULHACI

  9. SALAM ET MERCI MES juste une précision le nom bou hamidi et bouhmidi ou encore el bouh mid tous c nom on du êtres transformaient par les collons donne nous exactement le nom et l écriture merci .

    bouhmidi najib

  10. je suis fier detre un bouhamidi je suis ne a oran 1972 et je vie a benisaf ma maison pour le memont je vie en france vive bouhmidi

  11. salam allaykoum
    sincerement sa fait plaisir de nous avoir donné tant de renseignement sur la vie de bouhmidi comme ils disent le bras droit de l’emir abdelkader .ce bouhmidi est mon 2 éme arriere grand pére , et aussi le 2éme arriere grand pére du coté de ma mére puisque ma mére est aussi une bouhmidi , je suis trés fiére .et je remercie tout ce qui font des recherches pour les gens qui ont combatue pour l’algerie et l’islam.et ils y’en a tellement . merci
    salam allaykoum

  12. salam il faut poser la question comment notre grand pere est mort car il faut pas oublier qu’il a etait traie avent d’allé au maroc pour sa mission mais par qui? c’est la question qui faut poser car il est devenut dangereux pour le gouvernement d’amir je suis fière d’etre un bouhamidi mais sa me fai male au coeur de savoir que le gouvernement a effacé la vrai histoire du guerrier el bouhmidi que la paix soi avec lui merci

  13. Mekdad
    21 avril 2011 – 16:46
    Bonjour. J’ai eu l’immense plaisir de côtoyer amicalement un certain Oulhaçi Hosni à Alger : Macha’ Allah. Juste pour vous dire que l’un des mes ancêtres, le cheikh El Mokdad, enseignait à la Zaouia de Mazouna d’où l’on tire nos origines les plus proches . Cordialement.

    Répondre

  14. salem alikom c est vraiment bien d avoire ce genre de meeting .mais pour quoi il n y a pas asser de puplessiter sur le meeting.

  15. Bonjour tout le monde , j’aimerai bien savoir plus sur EL BOUHAMIDI EL OULHASSI et un de ses compagnons MOHAMED OULD TAMI qu’il a designé agha de la region des BENI AMEUR .
    Ce dernier apparient il aux chaib-draa des beni-ouarsous ? MOHAMED OULD TAMI est décédé à TESSALA WILAYA DE SIDI BEL ABBES.
    MERCI .

  16. je suis un des fiiiiiiiiiiiils des bouhmidi ;bientot je vous vous fourniez tous les noms des fils des bouhmidi

      1. bonjour monsieur hachmi je cheche les fils de bouhmidi a ce jour en peut travaler ensemble pour récupéré les biens de bouhmidi a ouelhaça et rechgoun et madrid j’ai besoin de votre aide ça nous intéresse

  17. Il faut poussé la question pourquoi le gouvernement algérienne parle pas de notre grand père el bouhamidi et vous savais que le gouvernement à volé tous les tere de bouhamidi à benisaf

  18. Merci la ta raison perssone parle des terre de notre grand père mais il a mon cousin qui a tous les actes de mon grand père à benisaf le problème c’est que le gouvernement algérienne vous pas merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *